Jour 41, 10 mars : Panajachel - Panajachel

Michel Lebel

Un jour de congé. Je me lève quand-même à 6h00 pour aller installer la balance dans le restaurant où nous déjeunerons. Tout le monde se pèse. Je n'en reviens pas, 10 jours avant je pesais 183 lbs et là je pèse 170 lbs. C'est l'objectif que j'avais en tête pour le Grand Défi Pierre Lavoie mais pas si vite !


photo transmise par Michel Lebel

Lessive en ville avec pause dans une petit café. Beaucoup d'américains et les prix sont "demastasio carro" (trop chers). Au retour je vois que l'hôtel demande 40$US pour aller se promener à San Pedro et San Juan (de l'autre côté du lac). On apprend qu'on peut le faire en bateau nous-mêmes pour 25 ketzals (4$ US), le dixième du prix. Mais faut parler espagnol !

Je donne rendez-vous à Christine et Louis, qui ne viendront pas finalement, car moi j'avais décidé de sauter le lunch et de le prendre de l'autre côté. Je pars seul de notre groupe, avec une dizaine de personnes. Pas de ceintures dans le bateau et il file à vive allure. 20 minutes pour la traversée. À San Pedro on voit bien le volcan et c'est de là que partent les excursions à pied (6 heures de marche). Je ne trouve pas de restaurant mais je vois Bernardo qui déambule et me dit qu'il est allé à pied de San Juan à San Pedro. Je le fais donc à l'envers.


photo : Michel Lebel

Je commande un teuf-teuf, que je prends avec 4 jeunes guatémaltèques locaux. Ça brasse en maudit car des rues sont en pavés. Mais nous sommes arrêtés car il y a de la construction. Je continue à pied et, pas trop sûr, j'arrive à San Juan presque en ayant marché sur le bord de l'eau en ayant demandé mon chemin en espagnol seulement. L'anglais chez les locaux c'est NADA.

Pas moyen de manger non plus, mais des cafés il y'en a. Je décide de reprendre le bateau, un peu déçu. Départ aux 20 minutes mais, par erreur, je ne prends pas le direct et ma farcis une traversée de 1h minimum car il fait tous les petits arrêts. J'ai donc 1h30 pour finaliser les résultats de la pesée et aller chercher mon linge. J'hériterai d'une couverture qui n'est pas à moi, et que je donnerai à Blandine, pour son anniversaire, qui a vite compris que je délestais plutôt ma valise.

Au dîner on a eu du plaisir. Christine et moi avons fait la compilation, avec Louis vérificateur interne et Alain (retraité de KPMG) vérificateur externe. De tester les observateurs plutôt que les pesés est mieux. Les observateurs gagnants furent tous des femmes, sauf une exception, ce qui m'a fait dire dans la conclusion que les femmes regardaient naturellement les gars. On a parlé d'identifier l'observateur le plus nul la prochaine fois. J'étais sur la plupart des choix, mais deux cyclistes ont ont perdus plus de kilos que mo. Philippe a entrepris le tour avec 92 kilos (en surplus de poids) et il en est à 82 donc 20 livres de moins.


Note du webmestre :
. à lire également : Les reporters en vadrouille ?, par Jean-Marie Albert
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans