Jour 36, 5 mars : Sayaxche - Chisec

Michel Lebel

Départ matinal dans le brouillard. Une série de vallons sans fin constituera notre parcours. Le paysage est essentiellement agricole, constitué de plantations de café, de maïs et de production laitière, ici les vaches broutent l’herbe dans de vastes prés.

De même nous nous sommes arrêtés dans la version guatémaltèque de Marinoni, votre fabricant de vélo favori.


photo : Michel Lebel

À la recherche de l’inspiration pour un sujet de reportage, comme on nous a dit qu’à notre ville d’arrivée Chisec nous ne trouverions pas d’église, à cause de la présence historique de desperados, j’ai pensé traiter de religion. Eh bien, j’ai tapé dans le mille car au cours de la succession de villages que nous avons passés et étant le dimanche matin, les offices religieux avaient cours.

Dans la première église visitée, l’office était essentiellement en musique chanté tout le long. Dans la 2e église visitée, un peu de musique mais un prêcheur haranguant ses troupes. Dans une autre un attroupement d’enfants à l’extérieur fit le tour de ma personne au point où j’ai cru presque déranger le prêcheur, donc je suis parti tout juste après une photo avec les jeunes.


photo : Michel Lebel

Ces jeunes, contrairement à nos sociétés, vont à l’église tous les dimanches et les plus vieux savent que la pape Francesco est d’origine sud-américaine. Ne reculant devant rien, comme à la 3e église, l’office étant terminé j’ai demandé une entrevue avec le pasteur. Les 2 principales religions du Guatémala sont la catholicisme et le baptisme. Le taux de participation est près de 100%. Ils pratiquent l’eucharistie mais il n’y a pas de quête. Le prêtre à qui j’ai parlé est marié et c’est sa famille qui fait l’entretien de l’église, le tout gratuitement.

Quand je peux faire des phrases simples et obtenir des réponses courtes, j'arrive à demander pas mal de choses. Des verbes comme demander, apporter, prendre, mettre, pouvoir, devoir, aller et les auxiliaires constituent, avec la grammaire et une centaines de mots de vocabulaire mon essentiel d'espagnol.

Le nom de notre ville-étape d'arrivée était tout désigné pour être le contraire de ce qui m'est arrivé. Après donc l'entrevue avec le pasteur, j'ai donné un peu pour rejoindre les serre-files et la relative faiblesse notée le matin s'est transformée en un calvaire qui me fera faire l'impasse sur le reste de l'étape et durera 3 jours.

Distance parcourue : 118 km / cumulé : 2 805 km
Dénivelé positif : 1 080 m / cumulé : 20 040 m


Note du webmestre :
. à lire également : De populaires offices religieux, par Michel Lebel
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans