Jour 32, 1er mars : El Remate - Tikal

Michel Lebel

Hier je me suis trouvé une boîte pour envoyer un colis à mon père en Floride qui, je sais, va apprécier car il aimait bien ça sur la rue De Léry. Je ne sais pas s'il va le recevoir facilement, on m'a dit 2 semaines. À l'hôtel d’El Remate ils vont aller le porter à la poste et m'apporter la facture. J'espère qu'il n'y aura pas de problèmes de dédouanement. On verra bien.

Donc aujourd'hui végétation. Ce sera finalement un petit triathlon. 35 kms valonnés pour se rendre à Tikal, suivis d'une visite du site de Tikal. Avant d'aller au site nous visitons une école. Nous avons apporté des cadeaux mais en dernière minute Michel nous dit de ne rien donner car c'est une école favorisée et il dit qu'au Salvador ça va être bien plus utile. Accueil poli car les jeunes sont gênés. Ils ont des cahiers pour chaque matière, apprennent la piano mais n'ont pas d'ordinateurs, ça coûte 1500 katzals (1 katzal vaut 25 sous US). Le professeur leur a fait chanter l'hymne nationals et les Français ont entonné la Marseillaise. Une chance qu'ils n'ont pas demandé que je chante le O Canada car je ne le sais pas au complet.

Comme je dis que suis du Québec, et que les Français savent pour le général de Gaulle, ils ont dit qu'il y avait 2 Québécois mais comme personne (même pas le prof) connaissait le Québec, donc nous sommes deux Canadiens.


photo : Michel Lebel

Ensuite on visite le site de Tikal. Ce qu'on ne savait pas c'est que la visite dure 4 heures avec près de 15 kms de marche. Mais ça en vaut la peine. Le site de Tikal est un site un peu inexploré mais déclaré patrimoine mondial. En fait tout monticule avec arbres et végétation recouvre des pyramides. Ils ont commencé à déterrer tout ça mais il en reste pas mal à déblayer. Lorsque les espagnols sont venus ils n'ont pas vu ces sites enfouis sous la végétation.

Mario est notre guide. Il y a 24 langues au Guatemala, 22 de descendance maya, une de descendance africaine et l'espagnol. Le PIB est de 3478$ par habitant. Évidemment tout en espagnol. Durant notre visite à la noirceur on a vu des atèles se promener d'arbre en arbres, comme Tarzan. Personne n'a eu le temps de filmer. Nous avons aussi vu des fourmiliers et des dindons.

Ensuite, pour compléter mon triathlon, 10 longueurs d'une belle et longue piscine.


photo : Michel Lebel

Distance parcourue : 35 km / Cumulé : 2526 km
Dénivelé positif : 480 m / Cumulé : 17 570 m


Note du webmestre :
. àlire également : Tikal ou le cœur perdu du monde maya par Alain Lhommeau
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans