Jour 10, 7 février - Cintalapa - Chiapa de Corzo

Michel Lebel

Aujourd'hui on repart à la fraîche à 7h00 et je décide de mettre mon maillot sans manches, mais j'apporte mes manchettes. Une routine s'installe, relativement efficace, avec le système sac-en-sac que Michel Cabart nous avait proposé et que j'ai suivi. J'en reparlerai.

Le premier hic de la journée est que j'ai un problème aux intestins, qui a l'air d'une tourista, mais rien d'autres que ça, même pas incommodant. J'en ai parlé au médecin du tour qui m'a dit de ne pas prendre de médicament et de voir demain.

On a eu une bonne montée de 400m qui heureusement nous amène de la fraîcheur et je l'ai fait sans encombre, mais il me semble que j'étais moins dynamique. Mais comme je monte bien, ça va. Autre hic, c'est qu'on est redescendu pour se rendre à Tuxtla de Guiterriez et que j'ai senti un coup de soleil sur mon bras droit. Je n'ai pas dû mettre de la crème partout et en plus on a un lunch dans cette ville où réside le consul de France de l'état du Chiapas. Un lunch à la française, avec des discours, dans un joli parc où on pu visiter un jardin et avec un orchestre de xylophones et trompettes.


photo : Michel Lebel

Ensuite on nous fait traverser la ville (d'un million d'habitants) à l'heure de pointe. Eh bien (pour avoir l'attention sur moi, à la blague) j'ai fait une crevaison alors que nous étions suivis par plein de véhicules. Je pensais que je monterais dans le camion, vu la situation, mais no-problemo, la caravane s'est arrêtée, le mécano et moi avons réparé mais ça a fait un bouchon monstre. En 5 minutes c'était fait, mais surtout grâce au mécano.

Une autre situation cocasse est qu'on a passé un pont et qu'il y avait une vue d'un magnifique canyon et comme on voulait aller prendre de photos on ne pouvait pas, car 6 voies d'autos. Eh bien ils ont arrêtés la circulation pour qu'on puisse traverser les 6 voies.

Ensuite, en arrivant à Chiapa de Corso où est l'hôtel, on a encore eu une petite fête avec de la musique et des rafraîchissements et des discours. Mon coup de soleil a pris de l'ampleur et rien pour couvrir.

J'ai rencontrée une Québécoise (quand les Français entendent parler québécois ils s'empressent de me les présenter).


photo transmise par Michel Lebel

Après la douche, finalement, le coup de soleil est pas si pire et je vais peut-être prendre le médicament que j'ai (j'avais pris du Dukoral avant de partir), c'est peut-être pour ça que je 'ai juste des petits symptômes.

Demain, grosse journée de 100 kms, avec un dénivelé de 2000m. 60 kms de montée, mais au moins il va faire moins chaud. Mon copain de chambre, Benoit (ça change à tous les jours), est entomologiste et ornithologue et un grand amateur d'oiseaux. On a parlé des papillons monarques.

Distance parcourue : 103 Km / distance cumulée : 882 km
Dénivelé positif : 860 m / dénivelé cumulé : 8210 m


Note du webmestre :
. À lire également : Les cyclotouristes de la FFCT chaleureusement accueillis par Christian Cariou
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans