Jour 4, 1er février - Pochulta - Huatalco - 50 kms

Michel Lebel

Petite étape, mais on se lève quand-même à 6h00. On retourne déjeuner au même endroit que le souper de la veille, dans le même véhicule, et là c'est Michel Cabart qui s'assit sur la plaque du véhicule de police. Chez-nous on aurait eu un ticket mais c'est la police ici donc... Même Jean-Marie se joint au jeu et on a du fun. Ensuite re-départ et je remarque que je n'ai plus mon tube de Chammy-butter, pourtant je vérifie tout le temps quand je pars, étrange... Pas sûr que je vais trouver ça au Mexique. Mais je le retrouve dans la camionnette de police, durant un regroupement. Il a dû glisser de ma poche de maillot.

On arrive près de l'océan et Roland, qui donne le rythme, le réduit sensiblement, il doit y avoir une raison. Eh bien à midi pile on arrive à Huataloc et on est accueilli par une vingtaine d'enfants arborant des drapeaux mexicains et français. Encore chamboulé de cet accueil. Ils nous remettent les drapeaux et de l'eau puis photos et discours du maire, du délégué du gouvernement et de Michel Cabart.


photo : Michel Lebel

Comme le maire a de la misère avec son français c'est finalement Jean-Marie (mon co-chambreur de ce soir) qui s'en charge. Encore surpris de voir le beau sourire de ces jeunes venant rencontrer un paquet de vieux en forme en vélos. Échange de cadeaux. En passant, dans ce qu'on devait apporter, il y avait des articles scolaires pour les enfants. J'ai apporté une grande quantité de crayons CANADIANA et des stylos avec l'effigie CANADA. Tout le monde a remis ses petites choses à Yvon, qui s'occupe de distribuer le tout dans les écoles.

Ensuite on va dîner sur le bord de la plage et je me baigne (je n'ai pas nagé car les vagues sont dangereuses, drapeau rouge) avec tout mon linge de vélo, ça ne me tentait pas de remettre du linge plein de sueur.

Je rencontre des Québécois (surpris de nous voir arriver avec des motos de police) et des Torontois qui me mentionnent qu'Huatalco est peu connu comme destination touristique mexicaine et gagne à l'être.

Lunch à l'hôtel du restaurant et ensuite on repart en vélo pour l'hôtel où on loge. Lavage de linge, en partie en envoyant laver via l'hôtel, et dans le lavabo avec ce qu'on nous avait dit d'apporter pour pouvoir laver dans le lavabo. Ensuite je complète mes retards dans mes récits de ce voyage. Excellent accès internet à l'hôtel. J'envoie aussi un courriel au gars de Bell, car le téléphone satellitaire de Bell ne fonctionne pas. On verra si c'est moi (je promets de le dire) ou Bell !

Distance parcourue : 56 km / cumulé : 294
Dénivelé positif : 615 m / cumulé : 3725


Note du webmestre :
. À lire également : Aujourd’hui, on va voir le Pacifique par Alain Lhommeau
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans