Jour 20, 17 février - Campeche - Campeche

Michel Lebel

La ville de Campeche a été une ville étape entre Vera Cruz et une autre grande ville. C'est la seconde ville en Amérique, après Québe,c pour avoir encore des murs.

Donc, en matinée, visite de la ville de Campeche avec un guide parlant espagnol, traduction simultanée par Jean-Marie qui est notre cycliste presque bilingue. Moi je comprends des mots, de courtes phrases, mais je peux demander à peu près tout ce que je veux en espagnol, et je maîtrise pas mal le passé simple maintenant.

Nous avons appris que lorsque les Espagnols sont arrivés avec leurs chevaux et leurs armures, les Mayas croyaient que c'était un seul animal et ont référé à un tapir, ce qui a donné le nom à la ville des années ensuite. J'ai aussi appris que le cheval n'existait pas en Amérique, donc imaginez leur peur. Lors de la guerre les Mayas ont cependant été malins, ils ont même repoussé les espagnols à Campeche grâce à la maîtrise de l'eau. Ultérieurement les archéologues ont découvert beaucoup de consanguinité soit entre des mMyas, des Espagnols, des Africains (les esclaves amenés par les espagnols) et les Aztèques.

Nous avons également visité une maison d'une personne riche, décorée en art français du temps où la déco française était «in».

En après-midi, du travail pour le GDPL de juin. En soirée, nous sommes allés voir avec Jean-Paul un spectacle son et lumière dans le cadre du carnaval.


photo transmise par Michel Lebel

Demain je serai serre-file. Il y a 2 serre-file dans le groupe (à tour de rôle). Les serre-file sont derrière le plus lent et s'assurent que personne ne les dépassent (même pour une photo). Nous seront reliés par une radio onde-courtes avec Roland Diot qui est devant et qui gère la vitesse avec la police, soit pour arriver à l'heure pour les réceptions ou bien éviter un accordéon trop long.


Note du webmestre :
. À lire également : Le repos des flibustiers des deux roues par Jean Marie Albert et Patrick Rossignol
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans