Jour 14, 11 février - Ocosingo - Palanque

Michel Lebel

Aujourd'hui, ça a été une journée difficile, à cause des topezs. Paraît qu'il y en a 350 entre San Cristobal et Palanque, des fois pas annoncés et des fois pas visibles. Il y a aussi un couple qui, l'an passé, avait chuté lors de cette journée, dont le tour s'était alors terminé, et qui le refait en 2017 en espérant contrer le mauvais sort.

Tout ça pour m'énerver, et même si j'allais toujours lentement dans les descentes, je n'aimais pas malgré les superbes paysages de montagne. La cerise sur le gâteau était les 25 derniers kms, avec de la construction, donc des zones sans véritable route, de la gravelle, Monter du 12% dans de la gravelle ce n'est pas évident et, en plus, ils n'ont pas enlevé les topezs en refaisant la route.


photo : Michel Lebel

À 15 kms de l'arrivée on dîne. Il y a une chute et un lac dans lequel on s'est baigné et on a nagé.

Pas de cérémonie avec un maire aujourd'hui, mais un excellent repas à l'hôtel de Palanque où nous logeons. On mange mieux dans le Chiapas qu'à Oaxaca.

Organisation des bagages: j'ai appris à utiliser un sac-en-sac car quand j'ai vu le sac de toile fourni ce n'était pas une valise mais un sac de toile imperméable. Aucune poche. J'ai donc utilisé le principe du sac-en-sac, soit d'avoir un sac pour les vêtements de vélos, un pour les vêtements hors-vélo, un pour les vêtements de froid ou de pluie. Trois sacs de couleurs différentes et, selon le gars de la Cordée, tu plies chaque item en le roulant comme font les alpinistes. Plus un sac de toilette, un sac de médicaments et un sac double pour linge de corps et baignade et un sac de bouffe. J'ai fait coudre dans ce sac 2 poches avec des money-belt (ceinture porte-monnaie). On avait droit également à l'équivalent d'un sac d'avion dans lequel je mets l'ordi, les fils divers et les papiers de l'organisation. Ce qui va normalement dans les sacoches de vélo y reste, crème solaire, shammy butter (crème pour cuissard), matériel de crevaison, etc...


photo : Michel Lebel

Demain, visite de Palanque, un site archéologique de réputation mondiale et ensuite 50 kms de vélo sur le plat. Il fait chaud mais c'est raisonnable, nous sommes maintenant au niveau de la mer, on a quitté les montagnes pour un bon bout.

À la grande déception de Matt, (mon co-chambreur de la traversée des USA) on vient de passer 1000 km ou 600 milles. Matt, depuis toujours, est inatteignable en kms parcourus dans une année, mais cette année c'est ma chance !

Distance parcourue : 122 km / distance cumulée :1170 km
Dénivelé positif : 1610 m / dénivelé cumulé :13 280 m


Note du webmestre :
. À lire également : Le chemin du bonheur par Benoit Sauphanor
. la page facebook Mexique - Amérique Centrale à vélo 2017 de la Fédération française de cyclotourisme.

. Tous les récits de Michel sur sa traversée de l’Amérique Centrale en 93 jours de vélo


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

veloptimum.net
depuis plus de 18 ans