Olivia Baril frôle la perfection, Mathieu Roy s’affirme

Le Grand Prix de Charlevoix avait lieu en fin de semaine et les coureurs d’Iamgold avaient de sérieuses ambitions. Tous les meilleurs coureurs de la province ainsi que plusieurs des meilleurs coureurs de l’Ontario étaient présents pour cette importante compétition.

Vendredi soir, nous avons eu droit à un critérium disputé chaudement autant au niveau féminin que masculin. Du côté des filles, la course a été agressive, mais s’est quand même terminée au sprint qu’Olivia Baril a remporté.

Chez les garçons, nous avons eu droit à des attaques tout au long de la course. Iamgold a fait preuve de patience et s’est bien regroupée, avec Charles Roy, Simon Ouellet et Jean-François Soucy en fin de course pour amener au sprint Mathieu Roy (8e). Malheureusement, plusieurs attaques dans les 2 derniers tours ont rendu la cohésion très difficile. C’est finalement Jean-François Soucy qui, malgré son travail au lead out, a terminé 2e du sprint de peloton.

Samedi matin, lors du contre-la-montre, Baril a montré son savoir-faire en gagnant par rien de moins que 55 secondes. Léa Tardif a aussi bien fait, terminant 6e à 1min 39, pour ainsi rester près au classement général. Du côté masculin, Soucy (6e), M. Roy (11e) et Ouellet (12e) ont tous un bon chrono pour rester près des meneurs au classement général.

L’ascension du samedi après-midi a très bien été pour les filles. Baril a réussi un tour du chapeau et remportant encore une fois l’épreuve, avec 30 secondes d’avance. Léa Tardif a aussi très bien fait, terminant 3e. Les garçons l’ont eu un peu plus difficile, mais ont réussi à limiter les dégâts, Soucy et M. Roy terminant respectivement 13e et 14e.

L’étape reine a apporté son lot de surprises, comme à chaque année. Tout d’abord, Olivia Baril a réussi à bien gérer une très mauvaise journée pour terminer 2e de la course sur route, passant très près de tout rafler. Malheureusement, elle a perdu son avance au classement général et a terminé 2e à 36 secondes de la gagnante, l’ontarienne Hilary Lowry. Léa Tardif termine tant qu’à elle 5e du classement général.

Du côté des garçons, Soucy, 6e au classement général avant l’étape, a brisé sa chaîne durant la course et n’a pu compléter. Mathieu Roy a pris la relève en grimpant très bien, terminant 7e de l’étape et 6e du classement général.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?