Forte participation canadienne
aux Grands Prix cyclistes
de Québec et de Montréal

(Saint-Lambert, Québec) Le vendredi 23 août 2013 - Depuis leur première édition en 2010, les Grands Prix Cyclistes Québec et Montréal (GPCQM) ont pris une place de choix dans le calendrier de l’UCI WorldTour, le principal circuit mondial du cyclisme professionnel.

Ses parcours, tant à Québec qu’à Montréal, l’accueil réservé aux plus grands coureurs du monde, la qualité de l’organisation et l’enthousiasme du public ont contribué à asseoir la réputation de l’organisation dans le monde du cyclisme professionnel. Et la qualité des vainqueurs, depuis la première édition, a encore consolidé cette renommée.

Le plateau 2013, dévoilé mardi prochain, est exceptionnel en densité. Déjà, Alberto Contador, Peter Sagan, Ryder Hesjedal, Christophe Riblon, Sylvain Chavanel et Matteo Trentin ont annoncé ces dernières semaines, via les médias sociaux, leur présence et leurs intentions. D’autres grands noms seront dévoilés mardi, confirmant la place des Grands Prix Cyclistes Québec et Montréal parmi les évènements sportifs annuels majeurs au Québec. Les équipes ont jusqu’au week-­‐end pour soumettre leur liste des coureurs engagés.

Ces deux épreuves du WorldTour sont également un point de passage important pour les cyclistes professionnels du Canada. La mise en place de ces deux évènements planétaires et la progression sportive des coureurs canadiens sur l’échiquier planétaire sont étroitement reliées.

Les coureurs canadiens
Le 13 septembre à Québec et le 15 septembre à Montréal, la quasi totalité des coureurs professionnels de premier plan du Canada, soit un petit peloton de treize athlètes sera en selle face aux meilleurs coureurs mondiaux. À l’exception de Guillaume Boivin (Cannondale Pro Cycling) qui dispute la Vuelta et de Svein Tuft et de Christian Meier (Orica Greenedge), tous les coureurs canadiens membres des 19 ProTeams, les meilleures équipes du monde, seront au départ.

Ryder Hesjedal (Garmin Sharp), vainqueur du Giro 2012, approchera ces courses qui lui tiennent à coeur avec un esprit de revanche, après une saison difficile en raison de nombreuses chutes. Et plusieurs québécois sont déterminés à briller devant leur public, soit David Veilleux (Team Europcar), premier Québécois de naissance à avoir disputé, et terminé, le Tour de France et vainqueur d’étape et maillot jaune durant plusieurs jours du Critérium du Dauphiné 2013 (UCI WorldTour), François Parisien (Argos Shimano), vainqueur d’étape au Tour de Catalogne 2013 (UCI WorldTour), Hugo Houle (AG2R La Mondiale) et Dominique Rollin (Fdj.fr).

Sans oublier les huit membres de l’équipe nationale du Canada, articulée autour de Zach Bell, le champion national et Ryan Anderson, prête à jouer les trouble-fêtes.

Un québécois défendra son titre au Challenge Sprint Pro
Avant de lancer les hostilités sur les épreuves de l’UCI WorldTour, un certain nombre d’entre eux disputeront le Challenge Sprint Pro, le jeudi 12 septembre. Zach Bell (Équipe canadienne), vainqueur l’an dernier, David Veilleux, Hugo Houle et Dominique Rollin ont été désignés par leurs équipes pour affronter les meilleurs sprinteurs présents, dans cette épreuve mise en place par Serge Arsenault et les Grands Prix Cyclistes Québec et Montréal. Les coureurs canadiens Pierrick Naud, Geoffroy Dussault et Rémi Pelletier-­‐Roy complèteront le tableau de 24 coureurs du Challenge Sprint Pro.

« Disputer les Grands Prix Cyclistes Québec et Montréal est une fierté, explique Hugo Houle, quatrième des championnats du monde moins de 23 ans en 2012. Y participer avec le maillot d’un ProTeam est encore plus fort. Nous sommes heureux car dans le peloton, on entend beaucoup de bonnes choses sur ces courses. »

« Organiser une course est l’addition d’une multitude de petites choses, a dit Serge Arsenault, président des Grands Prix Cyclistes Québec et Montréal. Le public, le parcours, la participation. Mais savoir que plusieurs coureurs canadiens font désormais partie des meilleures équipes mondiales est un bonheur. Si, d’une façon ou d’une autre, nous contribuons à l’essor sportif du cyclisme dans notre pays, nous sommes heureux et fiers, a-t-il ajouté. »


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?