David Veilleux « Je ne me mets pas la pression »

Daniel FERTIN

A quelques heures d'accrocher son premier dossard 2013, David Veilleux va participer à son premier Tour Méd pour sa troisième année dans le team Europcar. « J'ai demandé à participer au Tour Méd mais mes premiers objectifs se situent fin mars » nous confie le vainqueur sortant de la Mi-août en Bretagne.

Pour cette saison nouvelle, il n'a pas changé grand chose à sa préparation. « La seule différence c'est que je suis en Europe depuis le début janvier mais sinon il n'y a rien de bien différent, j'ai travaillé ma musculation à la maison et à ce jour je suis prêt » .

Pour les cinq étapes de cette épreuve dans le Sud de la France l'athlète, toujours entraîné par Pierre Hutsebaut, sera l'équipier de Thomas Voeckler et Pierre Rolland, les deux héros du dernier Tour. Il faut d'ailleurs remarquer que David a rarement couru dans une telle configuration d'équipe*, tout au moins lors d'épreuves par étapes en 2012 ! Faut-il y voir un heureux présage pour juillet ? David botte en touche. « Je ne me mets pas de pression, je n'ai jamais été un coureur de début de saison » .

A ce jour le programme définitif n'est pas encore complètement établi. « Après cette semaine il y aura pour moi le Tour du Haut Var et le Het Niewsblad » et il sera alors temps ensuite d'attendre les confirmations pour les courses flandriennes de mars qui plaisent au coureur qui a remporté un titre de champion canadien chaque année entre 2007 et 2011.


Paris Roubaix 2012 : David Veilleux encore devant pour la deuxième fois en deux ans
photo : Jean-Marie Doerler

On se souvient que David avait été échappé très longuement lors des Paris Roubaix 2011 et 2012 et tout naturellement la question de la Reine des Classiques 2013 nous est venue. « Je ne sais pas encore, je vais peut-être sauter une année pour mieux considérer les courses par étapes suivantes comme le Tour du Trentin ou le Tour de Romandie » analyse-t-il dans une vision de la globalité de la saison qui s'ouvre.

Comme depuis qu'il a intégré la formation de Jean-René Bernaudeau, David s'orientera plus vers le collectif de l'équipe. « A part la sélection pour le Tour » sourit-il, et on peut être certain que « le Caribou », comme le surnomment quelques équipiers, mettra encore tout en œuvre pour les hommes au maillot vert qui ont déjà marqué de leurs empreintes l'Etoile de Bessèges la semaine dernière.

« Je ne vise pas de courses particulières cette saison, je verrai en fonction de mon calendrier » avoue-t-il avant cependant de pointer quelques épreuves pour 2013 comme le Tour du Luxembourg où l'an passé il était bien avant de subir des ennuis mécaniques ou bien encore le GP de l'E3 en Belgique où il avait été vu à son avantage en 2012.

L'an passé ils n'étaient que deux Québécois dans le circuit européen, cette saison, ils seront bien plus nombreux. « C'est super génial et je suis content pour la popularisation de notre sport au Québec » . Mais comment verrait-il l'évolution d'une échappée avec des compatriotes ? « Je ne tirerai pas dans les pieds d'un Québécois par orgueil mais, sans favoriser, sans aider, la course reste la course » conclut celui que nous aimerions voir tous sur la même photo que Guillaume, Hugo, François ou Dominique à l'attaque dans une des grandes courses du calendrier 2013 !

*Alexandre Pichot, Davide Malacarne, Thomas Voeckler, Pierre Rolland, Sébastien Turgot, Christophe Kern, Vincent Jérôme seront au départ de Limoux dans l'Aude aux côtés de David.


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?