5 décembre 2009

Chandra Crawford se qualifie pour Vancouver

Michael Tutton

L'Albertaine Chandra Crawford a aidé à rehausser le moral de l'équipe canadienne de ski de fond, samedi, signant une 12e place au sprint de 800 m en Coupe du monde, à Dusseldorf, pour mériter officiellement sa place aux Jeux olympiques de Vancouver.

L'or est allé à la Suédoise Hana Falk; la Russe Natalia Korosteleva a obtenu l'argent, et la Slovène Vesna Fabjan a remporté le bronze.

Crawford, médaillée d'or en sprint à Turin, en 2006, n'a pas eu les choses faciles dans le cadre de son retour après une année marquée par les blessures. Elle avait eu des résultats ordinaires à ses premières courses cette année.

La native de Canmore s'est rendue en Europe avant l'équipe nationale, pour rencontrer des manufacturiers dans le but de créer une botte spéciale qui enlèverait de la pression sur des tendons endommagés à sa cheville.

Rejointe en Allemagne, samedi, Crawford, a dit que les bottes vont bien, ajoutant que l'aide quotidienne d'un physiothérapeute qui voyage avec l'équipe a également été très bénéfique.

"Je travaille sur les petites choses qui clochent et je découvre mon potentiel", a t-elle dit.

Crawford, 26 ans, avait besoin d'un top 20 en Coupe du monde pour se qualifier pour les Jeux à son retour après les blessures, tel que stipulé par l'organisme régissant le ski de fond.

Crawford a dit qu'elle visait un bon résultat à Dusseldorf depuis plus d'un mois, et qu'elle avait en conséquence réduit légèrement son temps d'entraînement sur les plus longues distances.

Après s'être qualifiée 27e pour les confrontations de vague impliquant le top 30, Crawford a terminé troisième de sa vague de quarts de finale.

Les deux meilleurs athlètes (en plus des deux autres meilleurs temps) accèdent au tour suivant.

Se trouvant dans la vague la plus rapide au premier tour, Crawford a profité d'une des deux places supplémentaires pour atteindre les demi-finales, où sa quête du podium a pris fin.

"J'ai fait trois bonnes courses avec celle de qualification, les quarts et les demi-finales, a dit Crawford. Ca va me donner un bon coup de pouce au niveau de la confiance, et je vais continuer à travailler à partir de ce que je viens de réussir."

L'équipe canadienne a connu un début de saison très modeste en Coupe du monde, avec un seul top 30 individuel en Norvège et Finlande.

Il y a aussi le fait que l'entraîneur Inge Braten a chuté et s'est fracturé une hanche, le week-end dernier. Il aura besoin d'une nouvelle hanche, et il semble qu'on ne le reverra pas sur le circuit avant 2010, au plus tôt.

L'entraîneur d'origine norvégienne a été un facteur important dans les succès de la Norvège et la Suède, en ski de fond, et on espérait qu'il serait une belle source de motivation pour guider l'équipe canadienne vers des podiums.

Crawford a dit que l'équipe a été un peu ébranlée de ne plus pouvoir compter sur lui, la fin de semaine dernière en Finlande.

"Ca n'a pas été un week-end facile, quand nous avons perdu Inge. Et personne n'a eu de bons résultats, ce qui a rendu tout le monde un peu plus tendu. Ce sont les hauts et les bas habituels de la vie sur la route," a t-elle philosophé.

La seule autre Canadienne qui participait au sprint de Dusseldorf était l'Ontarienne Perianne Jones, qui a raté de peu le top 30.


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive