12 décembre 2009

Journée d’horreur pour Le Guellec

Il y a de ces journées où il ferait bon de ne pas se lever. Jean-Philippe Le Guellec peut en témoigner, puisque rien ne s’est déroulé comme il l’entendait, hier, lors du sprint de la Coupe du monde de biathlon de Hochfilzen, en Autriche.

Le Guellec ne s’est pas senti dans son assiette dès les premières enjambées et le résultat a été de pair avec son état d’esprit, soit la 124e place. De toute évidence, le biathlonien de Québec n’a pas suffisamment performé pour mériter sa place à l’épreu­ve de poursuite, aujourd’hui.

« Tout s’est passé extrêmement mal. La neige était très fraîche, ce qui a amené des conditions très lentes et molles. Je n’étais vraiment pas dans mon élément, mais j’essayais quand mê­me de me débrouiller », a-t-il expliqué.

Puis, au deuxiè­me tir, la journée de travail de Le Guellec était bonne pour les ordures. « J’ai raté trois cibles et je me suis retrouvé avec trois boucles de pénalité, mais j’en ai oublié une ! Ça m’a coûté une autre pénalité de deux minutes. Je ne me souviens pas d’avoir vécu ça », a-t-il pesté.

Ce résultat détonne avec ses brillantes 10e et 12e positions du week-end dernier. « C’est sûr que ça va affecter mon classement général, mais c’est un moindre mal. Mieux vaut que ça survien­ne maintenant. Je le prends comme un bon coup de pied au derrière. »

Le Guellec prendra part au relais, demain. Il prendra ensuite la route de la Slovénie, où se déroulera la prochaine Coupe du monde, dès jeudi. Hier, la victoire est allée au prolifique Norvé­gi­en Ole Einar Bjoerndalen.


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive