24 janvier 2009


L'astronaute Julie Payette et la chanteuse Laurence Jalbert ont toutes deux succombé à la « douce folie »
de la Traversée de la Gaspésie en ski de fond. La première portera l'étendard de la Gaspésie dans l'espace
lors de la prochaine mission qui quittera la Terre, le 13 juin, tandis que la seconde est Gaspésienne de souche
et de sang, ce qui lui permet d'être une parfaite ambassadrice pour les Fêtes
du 475e anniversaire de l'arrivée de Jacques Cartier à Gaspé.
photo : Chantal Poirier

L’espace avant la Gaspésie pour l’astronaute Julie Payette

Julie Payette apportera l’étendard de la Gaspésie dans l’espace cet été, mais trouve dommage que ce voyage spatial l’empêche de participer pour une sixième année de suite à la grande Traversée de la Gaspésie en ski de fond.

Des articles de Martin Smith

« Ma présence à Montréal ce soir prouve à quel point cet événement occupe une place spéciale dans mon coeur, a-t-elle souligné. Je n’ai pas vraiment le temps d’arrêter dans ma préparation, mais je suis ici… J’aurais aimé pouvoir faire encore la TDLG en ski, mais ce serait irresponsable de ma part. Cependant, regardez-moi aller l’an prochain. Je me promets une belle Traversée ! »

L’astronaute québécoise revendique une place spéciale dans le coeur de tous les Québécois, mais elle passait presque inaperçue par mi les très nombreuses personnalités qui s’étaient donné rendez-vous hier soir sur le navire de croisière CTMA Vacancier, amarré au quai Bickerdike dans le Vieux-Montréal.

On y a vu la vice-première ministre Nathalie Normadeau, le maire Gérald Tremblay, la chanteuse Laurence Jalbert, le chanteur Jim Corcoran, le commandant Ronald Piché, les aventuriers Bernard Voyer et Jean Lemire, la patronne du Mouvement Desjardins, Monique Leroux, l’entomologiste Georges Brassard, le couple de comédiens Isabel Richer et Luc Picard… Ouf !

Tout ce monde avait répondu à l’appel de la grande patronne de la TDLG qui a doublé ses responsabilités cette année en acceptant le mandat de présidente des Fêtes du 475e anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier dans la baie de Gaspé.

« On peut avoir les idées les plus folles au monde, mais si on n’a personne pour nous appuyer et nous aider à les réaliser, on n’aboutit à rien », a lancé celle que tout le monde connaît sous son surnom de Clo. « Merci à tous d’être ici et de participer à commémorer le début du fait français en Amérique. »

Première étape
Le maire Gérald Tremblay a repris les remerciements à son compte en se disant « profondément touché » de voir près de 300 fondeurs se réunir sur un navire de croisière à Montréal pour cette occasion.

Le froid sibérien (pour ne pas dire québécois…) prévu pour ce matin n’empêchera pas la grande procession de fondeurs d’emprunter les pistes cyclables du canal Lachine et du parc des Berges pour entamer la septième édition de la Traversée de la Gaspésie.

Le maire Tremblay, lui-même, a patiné comme un vrai bon politicien en promettant d’être présent… à l’arrivée et au départ !

Les fondeurs de la TDLG, les vrais, eux vont se taper les trente kilomètres de l’étape montréalaise d’aujourd’hui avant de mettre le cap sur Québec où la deuxième étape les mènera demain sur la promenade Samuel-de-Champlain, puis sur les plaines d’Abraham.


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive