Un sport de persévérance

Alex Harvey

Le sport qu’on pratique en est un de persévérance. Les physiologistes disent que la fenêtre où l’on peut s’attendre aux meilleurs résultats d’un skieur de fond se trouve entre 25 et 30 ans ! Personne plus jeune que 24-25 ans ne devrait donc se considérer comme fini ou n’ayant plus de potentiel ! Il faut continuer de s’entraîner du mieux qu’on peut (ce qui ne veut pas toujours dire le plus fort que l’on peut!) pour atteindre les plus hauts sommets.

Il arrive à tout le monde de vouloir laisser tout tomber et de passer à autre chose quand rien de va plus. À l’été 2006, je me suis cassé le pied droit (deux fois !) et de ce fait j’ai manqué deux gros camps d’entraînement avec mon équipe, dont un sur glacier. J’ai dû changer mon plan d’entraînement de A à Z pour faire avec ce que j’avais à ce moment-là. Il m’est venu à l’esprit quelques (ou plusieurs...) pensées négatives mais merci au soutient de ma famille, de mes amis et de mon entraîneur j’ai réussi à les chasser et à reprendre contrôle sur ma tête.

Tout le monde doit faire avec les moments durs de la vie d’athlète et changer son approche pour en sortir gagnant. Que ce soit une blessure, un virus, une fatigue prolongée ou encore seulement un retard dans le transport (ok j’écris cela parce que je suis actuellement pris sur le somment d’une montagne, Roger Pass, entre la Colombie-Britannique et l’Alberta parce que la route est fermée...on est lundi et je course jeudi!), on doit trouver un moyen de gagner avec cette situation précaire.

En fin de semaine dernière, il y avait une coupe du monde en Finlande. Kris Freeman, un Américain, à terminé 5e au 15 km classique. Pas pire comme résultat vous direz.... ouaip surtout lorsqu’on considère le fait qu’il était malade la semaine avant la course et qu’il a passé à un cheveu de ne pas prendre le départ !

Sur ce, bonne saison à tous et chacun et j’espère vous croiser sur les pistes cet hiver!


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive