24 mars 2007

Chandra Crawford veut servir de modèle aux jeunes

Richard Boutin

SAINT-FERREOL-LES-NEIGES - Malgré la fatigue et le décalage horaire, la championne olympique Chandra Crawford tenait mordicus à être présente au championnat canadien de ski de fond, qui prend l'affiche au Mont-Sainte-Anne.

De retour de Suède, où elle a participé à des épreuves de la Coupe du monde, Crawford s'est pointée à Québec, jeudi soir, après une balade de 20 heures. « Je suis fatiguée, mais la présence des amateurs me procure de l'énergie, a raconté la fondeuse de 23 ans, qui a remercié les travailleurs bénévoles après la finale. Ces gens sont aussi passionnés que moi de ski de fond. Parce que je n'ai pas la chance de courir souvent au Canada, je voulais être présente. Il nous restait quelques courses en Europe, mais je préférais être ici. »

En débarquant à Québec, la médaillée d'or en sprint aux Jeux olympiques de Turin désirait redonner aux plus jeunes qui aspirent suivre ses traces. « Je veux encourager les jeunes et leur servir de modèle, a-t-elle exprimé. De mon côté, des filles comme Beckie Scott et Sara Renner ont été des modèles extraordinaires pour moi et leur présence a fait une grande différence dans mon cheminement. »

Demandes de partout
Crawford a été prise dans un véritable tourbillon à son retour de Turin. « Les demandes venaient de partout et j'ai eu besoin de quelques mois pour savoir ce que je voulais faire, a-t-elle commenté. J'ai parlé à d'anciennes championnes olympiques, dont Catriona Lemay Doan (patinage de vitesse) et Jennifer Heil (ski acrobatique), pour savoir comment me comporter. »

« Contrairement à d'autres, je ne voulais pas sauver le monde, poursuit l'Albertaine dans un excellent français. Je voulais seulement skier et me préparer pour les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver. J'ai décliné plusieurs invitations afin de ne pas avoir de regret. Cela arrive une fois dans une vie de participer à des Olympiques dans ton pays et je veux mettre toutes les chances de mon côté. »

La médaillée de Turin n'a pas connu une saison à la hauteur de ses attentes et elle était très heureuse de rentrer au pays. « J'ai remporté une seule médaille (bronze), en décembre, à Munich, a-t-elle précisé. J'ai obtenu quelques résultats dans le Top 30, mais ce n'est pas ce que je visais. Mes prochains bons résultats vont être encore plus appréciés. »

« Ce fut une saison vraiment difficile, ajoute Crawford. Je suis parti de chez moi pendant cinq mois et il n'y avait pas de neige en Europe. Je n'ai pas la forme de l'an dernier. J'ai passé les trois derniers mois en Scandinavie à manger du poisson et des patates. Je vais me gâter dans le sirop d'érable, demain (aujourd'hui). »

Crawford a mis sur pied une fondation pour inciter les jeunes filles à se tourner vers le sport.


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive