Note du webmestre :
Les habitués de Skier Nouvelles sont pour une bonne part les mêmes que ceux des Vélo Nouvelles, dont bon nombre se souviennent de Michel Lebel, qui nous a raconté ses voyages de vélo depuis 2014, d'abord en France, puis en Amérique Centrale en 2017, sa traversée du Canada en 2018, du Pérou à l'Équateur en 2019, pour terminer par "La première année d’un périple de 6 ans en Europe", amorcé à l'automne 2019 et suspendu en 2020 et 2021 pour les raisons qu'on connaît.
Il nous raconte son plus récent projet.


Michel Lebel
photo : Diane Conte

Mon Marathon canadien de ski de fond virtuel, en ces temps de pandémie

par Michel Lebel

À défaut de voyager à vélo, je me mets au ski de fond virtuel et pas pour n'importe quoi !

Effectivement, depuis plusieurs années, pour garder la forme, je participe au Marathon canadien de ski (MCS) qui existe depuis 55 ans et n'a jamais été annulé. Cet événement est normalement d'une distance gargantuesque, allant de 15 km à 80 km par jour, sur 2 jours, donc une minorité de participants réalise l'entièreté de la distance. Normalement le départ se fait à Mont-Tremblant avant le lever du jour pour se terminer à Montebello, souvent au coucher du soleil et le même scénario se répète le lendemain jusqu'à Lachute.

Cette année, en raison de la pandémie de COVID19, l'événement se déroulera en virtuel, donc on peut le faire n'importe où entre le 7 février et le 7 mars. Ma fidèle alliée pour cet événement se nomme Diane Conte. Elle a rapidement pris goût à ce défi pour rapidement se démarquer. Cette année nous réaliserons la distance, ramenée à 50 km, car le défi va devoir se faire en complète autonomie.

Je me suis inscrit au Coureur des Bois ARGENT. Je dois donc parcourir 50 km 2 jours consécutifs, entre le 7 février et le 7 mars. La particularité du ARGENT est que je dois transporter un poids d'un minimum de 5 kg dans mon sac à dos tout au long de la journée de ski et être autonome en bouffe, liquides, cires, vêtements de rechange, etc.


Diane Conte à l'entraînement avec son sac à dos de 10 kg
photo : Jean-Pierre Doray

Diane, 56 ans, est inscrite au Coureur des bois OR, soit le plus haut niveau. Elle peut mettre n'importe quoi dans son sac à dos, mais en plus d'être en autonomie complète, elle doit coucher dehors entre les 2 jours ! Donc son sac à dos doit entre autres contenir un sac de couchage, la nourriture pour le souper du 1er soir et du déjeuner du lendemain et évidemment la vaisselle pour faire cuire tout cela. Une affaire de 10 kg. Essayez-vous à virer en descente avec un tel poids dans le dos, vous verrez que ce n'est pas évident ! À cause du couvre-feu elle doit camper dans sa cour, peu importe la température et les conditions, et elle ne peut pas se payer le luxe d'une tente car ca ne rentre pas dans un sac à dos !

Nous comptons réaliser cette folie au Mont Saint-Bruno dans les prochaines semaines et vous rapporter, en plus de nos préparatifs, comment tout cela se déroule, car bien honnêtement c'est la première fois, il risque d'y avoir toutes sortes d'impairs. Une chose est sûre, quand on nous parlera de la COVID, on se souviendra de cette aventure !

En même temps, nous voulons encourager les fondeurs à participer à cet événement virtuel où on peut parcourir aussi peu que 15 km dans une journée. Étant donné que toute forme de défi d'endurance a été annulée cet hiver, et que pourtant le ski de fond atteint un sommet de popularité, ça pourrait être la seule chose où on trouvera du positif durant cette maud... COVID.

Voir l'invitation en cliquant ici.

Nous poursuivons notre entraînement et analysons les prévisions météo pour trouver 2 jours consécutifs pas trop froids !

À lire, demain : L’occasion "en OR" de décrocher la médaille d’OR
Vendredi : je vous reviens avec Préparation et équipement prévu
Samedi : Préparation pour skier 100 km et coucher à la belle étoile, par Diane Conte
Samedi : Je suis la 3e personne du groupe !, par Jean-Pierre Doray
Dimanche : Prêts pour le grand jour !, par Michel Lebel
Lundi : Il y’a toujours des imprévus et c’est ça la beauté du sport !, par Michel Lebel
Mardi : C’est Diane qui a concocté le parcours, elle n’a négligé aucune côte, il y en avait pas mal ! , par Michel Lebel
Épilogue :Coucher dehors pour se mériter le titre de Coureur des bois OR, par Diane Conte

en écho : Trois travailleurs de la santé complètent le Marathon canadien de ski virtuel, Le Courrier du Sud, 15 février


Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

nouvelles matériel et techniques mise en forme où faire du ski condition des pistes la course autres sites

skidéal
depuis plus de 22 ans