Alex Harvey met la main sur la médaille d’argent

7 janvier 2012 - VAL DI FIEMME, Ita. - Alex Harvey a remporté le premier podium pour le Canada à l’avant-dernière étape des neuf épreuves de Tour de Ski, se classant deuxième samedi à Val di Fiemme, Italie.

La jeune étoile canadienne du ski de fond, 23 ans, a mis la main sur la quatrième médaille de Coupe du Monde de sa jeune carrière, complétant les 20 kilomètres à style classique en une heure, 3,3 secondes (1:00:03.3). Harvey avait eu deux médailles de bronze à sa première année de Coupe du Monde en 2009, plus une médaille d’argent la saison dernière, ainsi qu’un titre de Championnat du Monde en 2011 avec son coéquipier, Devon Kershaw.

« Je me savais en pleine forme tout au long du Tour, et pourtant il y avait un petit quelque chose qui manquait. Puis aujourd’hui tout est tombé en place » a dit Harvey, de St-Ferréol-les-Neiges, qui compte aussi deux résultats de sixième place au Tour de cette année. « Mes skis allaient si vite aujourd’hui et je suis ravi de me retrouver sur le podium. »

Travaillant dur aux côtés des meneurs, incluant son coéquipier Devon Kershaw sur les montées et descentes exigeantes de la piste spectaculaire de Val di Fiemme, l’athlète olympique des Jeux de 2010 a déployé à perfection sa tactique, attaquant sur la descente finale vers le stade, double poussant vers le podium.

« Mes skis allaient tellement bien et je savais au moment d’aborder la dernière descente, quand je commençais la double poussée, que j’avais une chance pour une médaille » a dit Harvey. « Ce parcours est vraiment difficile. Oslo était le sine qua non de difficulté l’année dernière, mais je crois que Val di Fiemme le surpasse, avec davantage de montées que tout autre parcours de Coupe du Monde. Les amonts sont escarpés et on prend beaucoup de vitesse aux descentes. La double poussée y est pour beaucoup ici, donc il fait être un bon skieur sur tous les plans. »

« Avec les skis qu’il avait aujourd’hui, je n’avais pas de soucis pour la double poussée. Il entrait dans la dernière descente en deuxième place et il a su devancer Cologna et Northug, qui n’est pas chose facile, et ça montre qu’il est parmi les meilleurs au monde en double poussée » a dit Justin Wadsworth, entraîneur en chef de l’équipe canadienne de ski de fond. « C’était un grand jour pour Alex et Devon. Ils ont décroché beaucoup de secondes de prime, et avec la percée d’Alex à la ligne d’arrivée, c’est un moment mémorable pour tout le programme. »

Le Norvégien Eldar Roenning a remporté la victoire en 1:00:02.2. Le Suisse Dario Cologna a complété le podium en troisième place avec un chrono de 1:00:03.5.

Devon Kershaw, de Sudbury, continue sa passe d’épreuves solides, se classant sixième en 1:00:05.4. Ivan Babikov, de Canmore, Alta., a fini au 32e rang (1:02:20.7).

La médaille d’argent est une victoire d’équipe. Quelques minutes après avoir appris que Harvey souffrait de douleurs au dos, aux mollets et aux jarrets après la septième étape du Tour, l’entraîneur en chef Justin Wadsworth a pris la décision de faire venir de Calgary à Val de Fiemme le physiothérapeute d’équipe, Shayne Hutchins, pour passer le jour de repos à préparer le Canuck pour aborder la fin de semaine d’épreuves exigeantes.

« Hier Justin a fait venir Shayne, et puis il a passé 10 heures au volant dans une tempête de neige comme il n’en avait jamais vu pour aller le chercher à Munich et l’amener à Val di Fiemme » a dit Harvey. « J’ai passé deux heures avec lui hier soir et encore 30 minutes ce matin. Je suis vraiment reconnaissant qu’il ait pu venir. C’est comme ça que nous roulons en tant qu’équipe : nous faisons le point à chaque jour et si nous avons besoin de quelque chose, Justin s’en charge à merveille. »

Il ne reste donc que la dernière étape, et peut-être la plus difficile au Tour de Ski, une poursuite de neuf kilomètres qui se dénoue par une montée de quatre kilomètres sur Alpe Cermis. La décision de faire venir Hutchins a placé Harvey dans la course aux médailles du classement général : il occupe maintenant le sixième rang. Kershaw quittera la ligne de départ juste avant son coéquipier de Coupe du Monde. Le vétéran d’équipe canadienne se classe quatrième, avec un retard d’un peu plus de deux minutes sur le meneur, Dario Cologna.

« Ça s’annonce bien, et le podium est dans notre portée demain » a dit Wadsworth. « Nos skieurs sont parmi les six premiers au placement et les chances sont favorables. Demain, tout est possible, et j’espère que nous aurons une médaille ou deux »


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive