Alex Harvey sprinte en sixième place
alors que le Tour de Ski tire à sa fin en Italie

4 janvier 2012 -TOBLACH, Italie — Alex Harvey a égalé sa meilleure performance du Tour de Ski de cette année par un résultat de sixième place dans une épreuve du sprint à pas de patin, mercredi à Toblach, Italie.

Harvey, 23 ans, et son coéquipier Champion du Monde Devon Kershaw, 29 ans, tenaient à mettre la feuille d’érable canadienne sur le podium pour la première fois dans cette compétition de neuf épreuves contestées en Allemagne et en Italie.

Profitant de l’avantage de leurs skis rapides en série de qualification de 1,3 kilomètres dans les installations pittoresques de Toblach Nordique, Harvey, de St-Ferréol-les-Neiges, s’est classé cinquième et Kershaw, de Sudbury, Ont., s’est classé sixième aux qualifications, pour continuer dans la série des 30.

Par un coup de mauvaise chance, les deux Canadiens se sont vus compétitionner l’un contre l’autre dans le même quart de finale. Seulement deux athlètes passeront à la prochaine série, avec deux heureux vaincus, à savoir les deux athlètes ayant les deux prochains chronos les plus rapides.

Kershaw a commencé cette série en quittant la ligne de départ en flèche, menant le groupe sur le parcours du sprint où il avait gagné sa première médaille de Coupe du Monde il y a un an. Harvey traînait pour la plus grande partie de cette série mais il a attaqué au dernier virage et a remporté une victoire nette. Kershaw n’a pas su répondre à l’attaque et a fini au troisième rang de la série, pour se classer 13e dans l’épreuve.

Harvey, qui avait également eu une sixième place au prologue du Tour à Oberhof, Allemagne, s’est creusé une place à la finale en vertu d’être l’un des heureux vaincus à la demi-finale, en dépit de s’être classé quatrième à sa série.

À la finale, le jeune Canadien a quitté la ligne de départ avec un de ses départs à double poussée les plus rapides, mais il n’avait pas la vitesse des meilleurs sprinteurs au monde, et il a fini en sixième place.

« Mes skis étaient très bien et je me sentais bien durant les séries » a dit Harvey, qui a décroché aussi son meilleur rang de qualification, cinquième place. « Les conditions commençaient à changer un peu et à la finale je pense que je manquais un peu de vitesse aux descentes et à la glisse. J’aurais aimé doubler un ou deux gars, mais sixième est satisfaisant. C’est dommage de finir la journée en dernière place dans la série, mais je prends volontiers ce résultat. »

Le Russe Nikolay Morilov a remporté la victoire. Le Norvégien Petter Northug a fini en deuxième place et le Suisse Dario Cologna a traversé la ligne d’arrivée en troisième place.

Ivan Babikov, de Canmore, Alta., ne s’est pas qualifié aux séries; il a fini au 73e rang, et il détient la 43e place au classement général du Tour.

Le fait de se qualifier à la finale a fait monter Harvey de six rangs au classement général, jusqu’en neuvième place, alors que les 93 meilleurs fondeurs au monde s’apprêtent aux trois dernières étapes du Tour, épreuves ayant le potentiel de bousculer pas mal les rangs au classement.

Quoique ça ne fasse pas partie du plan, l’élimination précoce de mercredi pourrait s’avérer utile pour Kershaw : son résultat l’a fait monter au classement général, et il peut se consacrer directement au repos et à la récupération, pour préparer l’épreuve importante de 35 kilomètres, de Toblach à Cortina, ce jeudi.

« Aujourd’hui était un peu étrange. C’était bien qu’Alex se qualifie à la finale et qu’il fasse un grand saut jusqu’en neuvième place pour se placer dans le groupe qui contestera l’épreuve de 35 kilomètres, je suis ravi de cela » a dit Justin Wadsworth, entraîneur en chef de l’équipe canadienne de ski de fond. « Pour ce qui est de Devon, même s’il a été éliminé à la première série, il a décroché un bon rang et cela lui a valu des secondes de prime; il n’a pas dû skier les deux dernières séries de l’épreuve, donc il aura des réserves d’énergie pour demain. Je ne sais pas si c’est peut-être paradoxal de considérer l’élimination de Devon comme avantageuse, mais aujourd’hui je ne pense pas que ce soit une si mauvaise chose. »

Kershaw, qui a fini au top-15 à cinq des six étapes, a un retard de 2 :06 sur le meneur du Tour, Dario Cologna, alors que Harvey compte un retard de 2:46. Dès le début du Tour, le trio canadien s’est concentré sur la longue épreuve de 35 kilomètres et les deux dernières compétitions cette fin de semaine à Val di Fiemme comme épreuves clés qui décideront le futur roi du ski de fond.

« Le Tour de Ski est comme ça. On n’a pas besoin de remporter la victoire, ni même de monter au podium, mais il faut être constant et contester les places de tête à chaque fois, et nos gars se débrouillent très bien à ce titre, en dépit des conditions difficiles » a enchaîné Wadsworth. « Je suis fort content de ce que nous avons fait et j’ai hâte de voir de bonnes choses d’ici la fin du Tour. »


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive