14 mai 2012


Alex Harvey
photo : Jean-François Desgagnes

Trois conseils d'Alex Harvey

Nicolas A. Martineau

Alex Harvey n'a plus besoin de présentation. Premier Canadien de l'histoire à remporter une médaille d'or au Championnat du monde de ski de fond (Norvège, 2011), le jeune athlète du Mont-Saint-Anne s'entraîne activement en vue de participer aux Championnats du monde de 2013 et aux Jeux olympiques de Sotchi en Russie en 2014. Malgré son intense entraînement, il est aussi étudiant à la Faculté de droit de l'Université Laval. Tout un athlète !

Lui qui a une forme olympique, quels conseils peut-il nous donner, à nous les gars ordinaires, pour éviter les excès ?

Ne pas se priver complètement
Bien qu'il pratique l'un des sports les plus exigeants physiquement, Alex Harvey demeure réaliste et ne joue pas les super héros de l'alimentation santé. « Si on se prive à 100 %, c'est négatif. Personnellement, si je me prive complètement de fast-food, ça fait juste me frustrer et ça me pousse à en manger ! Je m'en permets de temps en temps. Par exemple, mes amis m'ont fait essayer le restaurant La Banquise, à Montréal, il y a deux semaines. Mais bon, ça, c'est quand je me gâte vraiment… »

La règle d'or à retenir: ça fait pas de mal à se faire du bien, mais seulement de temps en temps et avec modération.

Compenser après les excès
Selon Alex Harvey, s'il est possible de faire un excès occasionnel, il faut aussi être prêt à en payer le prix. « Si vous vous gâtez, compensez le lendemain en allant monter une montagne ou en faisant une promenade. Brûlez ce que vous avez mangé. Dans mon cas, je n'ai pas vraiment besoin de faire ça parce que je m'entraîne déjà deux fois par jour, donc je brûle rapidement tout ce que je consomme », explique-t-il.

« Les athlètes c'est un peu comme des véhicules de Formule 1 : on ne peut pas mettre n'importe quel type d'essence dedans, poursuit-il. Je mange principalement des protéines maigres comme des poitrines de poulet, du poisson, mais aussi des pâtes et du pain. »

Pour en finir avec le grignotage
Un athlète doit s'imposer certains sacrifices afin d'atteindre les plus hauts sommets. Mais pour un sportif occasionnel qui s'est fixé un objectif à court terme, il est plus difficile de rester motivé. Alex a cependant un bon truc à donner à ceux qui aiment grignoter devant la télé ou qui ont la dent sucrée.

«Si vous aimez manger des desserts ou des grignotines, faites comme moi : n'en achetez pas quand vous allez faire votre épicerie. Comme ça, si vous en voulez vraiment, il vous faudra sortir de chez vous et donc fournir un effort supplémentaire», conseille-t-il.

Selon lui, atteindre n'importe quel objectif demande de la volonté.

« L'important c'est de faire des choix qui vont payer. Le sport que je pratique est considéré comme un sport amateur, mais je le pratique en tant que professionnel. J'ai la motivation nécessaire pour ne pas tomber dans les excès, parce que je veux être le meilleur au monde ! »


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive