3 janvier 2012

Nouvelle déception pour Alex Harvey

Si son coéquipier Devon Kershaw est parvenu à limiter les dégâts, Alex Harvey a connu une nouvelle déception, mardi, lors de la 5e étape du Tour de ski. L'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges n'a pu faire mieux qu'une 29e position lors du 5 km classique, ce qui l'a fait glisser à la 15e place du classement général. L'Ontarien Kershaw s'est pour sa part classé 18e de l'épreuve mais il s'est maintenu au cinquième rang au général.

C'est le Russe Alexander Legkov qui s'est imposé dans l'étape du jour mais le Suisse Dario Cologna, champion en titre, a délogé le Norvégien Petter Northug en tête du classement général.

Après avoir disputé les quatre premières des neuf étapes à Oberstdord, en Allemagne, le Tour de ski se poursuivait en Italie. Legkov a triomphé en 13 minutes 49,5 secondes.

Le Norvégien Eldar Roenning a fini au deuxième rang, à 1,7 seconde, et Cologna a pris le troisième rang, à deux secondes. Kershaw a terminé avec un recul de 23,7 secondes et Harvey de 36,1 secondes.

Avec encore quatre étapes à disputer, Cologno détient une priorité de 15,7 secondes devant Northug au classement général.

Une couche de neige fraîche, tombée pendant la nuit, recouvrait le parcours, une petite boucle sans relief.

Harvey a expliqué sa contre-performance, lui qui visait un top-5, par la difficulté de s'échauffer convenablement avant le départ de l'épreuve.

«La boucle d'échauffement est totalement plate et je n'ai pu m'échauffer comme je l'aurais voulu, a confié le fondeur de 23 ans, qui accuse désormais 2:33 minutes de retard sur Cologna

«Mes skis glissaient bien et je m'attendais à un bon résultat. Je ne suis pas très heureux.»

Quant à Kershaw, il a précisé qu'il lui manquait la puissance qu'il a normalement dans les épreuves en classique.

«Je me sentais en bonne forme physiquement, mais je ne suis pas parvenu à transférer ma force aujourd'hui. Dans une courte épreuve comme celle-ci, ça ne pardonne pas.»

Même s'il a franchi la ligne d'arrivée à plus d'une minute des meneurs, Ivan Babikov a fait preuve de courage. Victime d'une entorse au poignet à la suite d'une collision survenue à 200 mètres de l'arrivée de la poursuite dimanche, il a fait fi de la douleur pour se classer 72e.

«C'était assez dur, a reconnu Babikov. Avant l'épreuve, je me sentais bien mais, pendant la course, il me manquait quelque chose. Je n'arrivais pas à exécuter la double poussée au maximum. Peut-être que j'étais un peu trop prudent à cause de mon poignet et je ne poussais pas assez fort.»

Les skieurs ont rendez-vous, mercredi, pour un sprint au pas de patineur.

Dans l'épreuve du 3 km dames, la Norvégienne Marit Bjoergen a devancé Justyna Kowalczyk de 3,9 secondes, mais la Polonaise, double tenante du titre, reste en tête du classement général. Une autre Norvégienne, Astrid Uhrenhodt, a terminé troisième, à 15,1 secondes.


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive