30 décembre 2011

Tour de ski

Harvey bien loin du podium

Une erreur de cirage a forcé Alex Harvey à se contenter du 27e rang, lors de la première étape du Tour de Ski, couru à Oberhof.

Piel Côté

Devant composer avec un fond glacé de neige artificielle et de nouvelles précipitations qui sont survenues avant la course de 15 kilomètres, Harvey a expliqué que son équipe et lui avaient hésité entre une cire en tube et aucun fartage. Ils ont finalement choisi la seconde option et cela n'a guère été concluant. « Je n'avais aucune adhérence dans les montées et j'ai dû trop compenser avec les bras », a expliqué le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges.

Ce dernier a cru qu'il pourrait se battre pour les positions de tête bien en début de course, mais les derniers kilomètres lui auront été fatals. « Au premier tour, on s'est regardé Devon [Kershaw] et moi et nous pensions pouvoir nous battre pour le podium. Mon niveau de respiration était assez bas et Devon semblait bien se sentir, mais après 10 ou 12 kilomètres, j'ai payé le prix pour avoir trop travaillé avec mes bras », a laissé savoir Harvey en conférence téléphonique.

Il soutient avoir perdu beaucoup de rangs dans les deux derniers tours, mais il ne croit pas que cela lui nuira pour le reste de l'épreuve de neuf étapes, qui se terminera en Italie le 8 janvier.

En fait, sa 27e place de vendredi pourrait l'aider dans la suite des choses. C'est presque mieux puisque je n'étais pas capable de dépenser de l'énergie avec mes jambes », a souligné celui qui a conclu la journée avec un temps de 46 min 43 s. Harvey a terminé à 39,8 secondes du vainqueur, l'Allemand Alex Teichmann, qui a complété la poursuite en un temps de 46 min 03 s. Celui-ci a devancé le Norvégien Petter Northug et le Suisse Dario Cologna, double champion en titre de la compétition.

Kershaw 15e
Devon Kershaw, 12e jeudi lors du prologue, a pris le 15e rang de cette étape avec un temps de 46 min 19 s.

« Je me sentais bien encore aujourd'hui (vendredi), mais les conditions étaient réellement difficiles et j'ai dû forcer davantage avec le haut de mon corps lors des six derniers kilomètres, a expliqué Kershaw. C'est un peu frustrant, mais ça fait partie du sport. »

Quant au dernier Canadien, Ivan Babikov, il a terminé en 47 min 43 s, en 52e position. L'entraîneur-chef de l'équipe canadienne, Justin Wadsworth, a reconnu que la journée n'a pas été à la hauteur des attentes, mais il s'est montré confiant pour les sept autres étapes. « Ce n'est pas la journée que nous espérions, mais il reste encore beaucoup de ski à venir », a-t-il soulevé.

La prochaine étape du Tour, un sprint en style classique, aura lieu samedi, à Oberstdorf, toujours en Allemagne. Rappelons qu'Harvey et Kershaw ont été sacrés champions du monde dans le sprint par équipe, en mars.


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive