2 décembre 2011

Alex Harvey renonce à Düsseldorf

DÜSSELDORF - Alex Harvey s’est tiré du lit le nez congestionné, ce matin, et la décision a vite été prise avec son entraîneur : il demeure en Italie et ne participera pas à la Coupe du monde de Düsseldorf, demain en Allemagne.

Harvey et l’entraîneur Louis Bouchard ont alors décrété le protocole d’usage quand survient ce genre de situation : repos total durant 24 heures, sujet à révision le lendemain.

« C’est dommage parce que je ne suis jamais allé à Düsseldorf. Je sais que c’est une course excitante. Mais si j’avais eu le choix de tomber malade et de rater une compétition, ce serait la meilleure fin de semaine de la saison pour le faire », nous a fait savoir Harvey, joint par Le Journal à Livigno, dans les Alpes italiennes.

Occasion ratée
Installé au neuvième rang du classement général de la Coupe du monde de ski de fond, l’athlète québécois avait planifié participer à l’épreuve individuelle de sprint de demain, à Düsseldorf. Comme les principaux meneurs au classement, dont le Norvégien Petter Northug et le Suisse Dario Cologna, feront l’impasse sur cet événement, Harvey souhaitait ainsi y amasser des points pour améliorer sa position.

« Oui, j’aurais pu amasser des points, mais la consolation de tout ça, c’est que je n’en perdrai pas non plus », a-t-il tempéré.

Pas de chance à prendre
Une tel imprévu en début de saison ne commande pas la même approche que lors d’enjeux plus importants.

« Si on parlait des championnats du monde, je ferais la course le lendemain. À la dernière journée des Jeux olympiques aussi. Dans ce cas-ci, c’est différent. Il ne faut pas prendre de risque et peut-être hypothéquer les prochaines semaines », explique le fondeur de Saint-Ferréol, qui participait à un camp préparatoire dans les Alpes italiennes pour mieux attaquer l’épreuve de Davos dans une semaine.


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive