29 décembre 2011

Tour de ski

Il veut bousculer la hiérarchie

Après les 3,75 kilomètres de jeudi, la poursuite de 15 kilomètres sera le véritable commencement de cette épreuve de longue haleine qui totalise 110,15 kilomètres en neuf étapes.

Piel Côté

La sixième place obtenue hier par Alex Harvey peut même lui permettre d'espérer un bon classement aujourd'hui, car il avoue se sentir mieux lorsqu'il y a plus d'action sur le circuit, surtout lors des départs de masse, comme ce sera le cas lors de cette deuxième étape.

« Lorsqu'on est seul, il faut se battre contre soi-même », a soutenu l'athlète qui préfère batailler contre des adversaires bien réels.

Sprint final
Pour la poursuite à venir, Harvey croit que les fondeurs « se regarderont entre les cinquièmes et dixièmes kilomètres » et que tout se passera dans le sprint final. Il a aussi signalé qu'il prévoyait être dans celui-ci.

Il devra faire partie du sprint s'il espère bouleverser l'actuelle hiérarchie mondiale de ski de fond, car déjà dans le prologue, les quatre premiers au monde ont fait parler leur rang. Harvey, actuellement 8e, ne compte cependant pas laisser les choses en place. Il a fait savoir que personne ne pouvait être trop fort et qu'il voudrait bousculer l'ordre établi.

L'an dernier, Harvey a terminé au 10e rang de l'épreuve et il espère bien faire mieux. Un top-8 ou peut-être même 6 serait satisfaisant, a-t-il précisé. « J'ai aussi eu deux cinquièmes places dans les étapes et j'aimerais avoir quelques podiums cette année », a-t-il fait savoir.

La course sera constituée de trois boucles de cinq kilomètres avec beaucoup de virages qui s'annoncent glacés, à l'instar du prologue.


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive