2 mars 2011

« C'était vraiment exceptionnel » - Alex Harvey

Quelques heures à peine après avoir remporté la médaille d'or au sprint à relais en style classique aux championnats mondiaux de ski de fond avec son coéquipier Devon Kershaw, Alex Harvey était encore sur son nuage.

Lorsque rejoint au téléphone, Harvey s'apprêtait à entrer dans un restaurant où toute l'équipe, survoltée, était réunie pour célébrer. À travers les cris et les applaudissements, l'athlète a expliqué pourquoi ils avaient raison d'être aussi fiers de cette victoire.

« Il y avait du pain sur la planche pour les battre, mais on a réussi à le faire et c'est un travail d'équipe vraiment incroyable. Nos techniciens parteurs ont fait un travail immense, mon coéquipier Devon a skié vraiment bien et moi aussi ç'a bien été. On est vraiment contents et c'est pour ça que c'est une victoire d'équipe. »

La course, très serrée, a gardé les nombreux partisans en haleine jusqu'à la fin. « C'est une des courses les plus excitantes. Il y avait beaucoup de spectateurs dans les gradins et tout au long de la piste, a ajouté le fondeur. Il y a des accrochages, des bris d'équipements, des chutes donc c'est toujours très serré et ça joue du coude. »

L'issue de la course s'est jouée dans les derniers mètres, à travers un épais brouillard. À ce moment précis, plus rien ne comptait pour Harvey, pas même la foule qui criait ou son équipe qui l'attendait à la ligne d'arrivée. Le seul point de focus était de franchir la ligne.

« Dans ma tête, je pensais à me rendre à la ligne d'arrivée le plus tôt possible. Je ne pensais pas à la victoire, il fallait que je termine la tâche. »

La ligne aussitôt franchie, toute la tension est descendue. « Après, j'ai pu célébrer. J'ai pu traverser la ligne avec les bras dans les airs et j'ai sauté dans les bras de mon coéquipier et des entraîneurs. C'était vraiment exceptionnel », a confié le fondeur avant de retourner célébrer sa victoire avec toute l'équipe.

Harvey risque de vivre d'autres moments forts en émotions pendant encore quelques semaines, car il participera aux coupes du monde en Finlande et en Suède avant d'être de retour en sol québécois le 21 mars.


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive