22 mars 2011

Harvey de retour à la maison

De retour en sol québécois après une saison couronné de succès, le fondeur Alex Harvey admet que ses performances ont surpassé les attentes qu’il avait en début de saison.

Serge Forgues

Il faut dire qu’avec un top 10 du classement général et l’or au sprint en équipe lors des championnats du monde à Oslo, difficile de ne pas être satisfait de ses résultats.

« C’est vraiment positif. L’objectif majeur de la saison était les championnats du monde et nous avons gagné. C’est vraiment incroyable. On voulait un podium, mais une médaille d’or c’était au-dessus de nos attentes. (…) J’ai été régulier pendant toute la saison et à l’apogée, nous étions les meilleurs au monde, alors je suis vraiment content. »

Bien qu’il pratique un sport qui est avant tout individuel, l’athlète de 22 ans a tenu à rappeler qu’il lui aurait été impossible d’enregistrer pareils résultats à un si jeune sans l’appui de son entourage.

« J’ai eu des entraîneurs de très grande qualité qui m’ont supporté pendant toute ma carrière. Mon père a été très inspirant et ma mère fait de la médecine sportive. À chaque fois qu’il y a un petit pépin, on est capable de régler ça tôt. Je pense que c’est vraiment un amalgame de choses qui ont fait en sorte que j’ai été capable de me développer un peu avant mon temps. Mais j’ai encore des croûtes à manger, des étapes à franchir pour être à un niveau où je vais être vraiment satisfait. »

Car les récents succès sont loin d’avoir rassasié le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges. « J’aimerais être au sein des cinq premiers au cumulatif de la coupe du monde et gagner une médaille individuelle en championnat du monde et aux Jeux olympiques », lance sans prétention le jeune homme, qui chaussera les skis pendant encore deux semaines avant de s’accorder un répit bien mérité.

« Avril sera un mois de repos consacré à la régénération, tant physique que mentale. Ensuite, je reprends l’entraînement le premier mai et je vais avoir une session d’été à l’Université Laval. »


page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive