16 juin 2010

Harvey voyagera avec sa garde rapprochée

La valeur à la hausse d’Alex Harvey l’autorisera à voyager avec son entraîneur et son farteur québécois durant la saison prochaine.

Dans toutes les épreuves de la Coupe du monde de ski de fond jusqu’aux championnats du monde en Norvège, l’étoile montante canadienne comptera sur la présence de l’entraîneur Louis Bouchard et du farteur Sacha Bergeron, deux personnages importants dans sa carrière depuis ses premiers élans au centre national d’entraînement Pierre-Harvey (CNEPH), mais qui étaient contraints de l’observer à distance depuis son accession à l’élite internationale.

« Louis et Sacha étaient avec moi aux Jeux de Vancouver et on a constaté les avantages de leur présence. C’était bon parce qu’ils me voyaient skier avec les meilleurs du monde et ce fut plus facile d’apporter des ajustements au quotidien. On parvient à fonctionner par courriel, mais ce n’est pas comparable quand ils sont avec moi sur le terrain », se réjouit l’athlète de Saint-Ferréol.

Profitable à l’équipe nationale
C’est une participation du groupe B2Dix, ce fonds d’aide pour athlètes nourri par des philanthropes de partout au Canada, qui bonifiera ainsi la deuxième saison complète d’Harvey sur le circuit de la Coupe du monde. L’équipe nationale souscrit également à l’initiative puisque la présence des deux Québécois allégera également les tâches du personnel durant les compétitions. L’expertise d’un farteur additionnel réjouira toutes les parties, à commencer par Harvey.

« Le fartage n’est pas une science exacte, de sorte que c’est beaucoup une question de feeling avec nos skis. Ça prend souvent une autre personne pour confirmer nos impressions le matin d’une course. C’est toujours plus facile quand c’est quelqu’un qui connaît mes habitudes et mes préférences », explique le fondeur de 21 ans.

Ère nouvelle
Cette nouveauté dans l’avancement du skieur québécois coïncide avec l’embauche récente de Justin Wadsworth comme entraîneur-chef de l’équipe nationale. Cet Américain d’origine, marié à la championne olympique Beckie Scott, apporte un souffle nouveau, selon Louis Bouchard, qui salue son ouverture d’esprit.

« Il a l’expérience de la compétition internationale (il a participé à trois Jeux olympiques) et sait que des athlètes proviennent de différentes régions d’un grand pays. Il reconnaît la variété des cultures, dont celle francophone », constate Bouchard, qui pourra également suivre trois autres de ses protégés du CNEPH.

« Justin connaît les contraintes de voyage et d’éloignement que vivent les athlètes nord-américains en Coupe du monde. Il mesure les conséquences pour un athlète de se trouver loin de sa famille et qui vit avec la pression de se mesurer avec les meilleurs du monde. En plus, il a vu Beckie Scott gagner ! », dit Harvey.

Avec Alex Harvey, Brent McMurtry, Lenny Valjas et Phil Widmer, ce sont donc quatre des sept hommes de ce groupe d’entraînement qui se produiront en Coupe du monde, l’hiver prochain.

« C’est la cerise sur le sundae pour moi que de pouvoir suivre Alex et les trois autres gars. Ça permettra aussi à Ski de Fond Canada de profiter de la présence de deux employés de plus en Coupe du monde », affirme Bouchard.


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive