22 février 2010

L'or pour l'Allemagne; Renner et Gaiazova 7e

C'est à un changement de la garde du ski de fond féminin canadien que nous avons assisté lors du relais par équipe, lundi, quand Sara Renner et Dasha Gaiasova se sont bagarrées pour accéder tout juste à la grande finale, pour finalement arracher le septième rang, un septième rang fort respectable.

Michel Lajeunesse

Les Allemandes Evi Schanbacher-Stehle et Claudia Nystad, qui a filé comme une fusée dans les 200 derniers mètres, ont mérité l'or pour montrer que le programme de l'entraîneur Jochen Behle fonctionne finalement à merveille.

La poussée finale de Nystad a laissé dans son sillon Anna Haag, incapable de répondre à l'accélération de l'Allemande. Haag et Charlotte Kalla, qui avaient toutes deux déjà des médailles d'or à ces Jeux, se sont contentées de la breloque d'argent. Elles ont coiffé au fil les Russes Irina Kahzova et Natalia Korosteleva, deux pures sprinteuses.

Les Allemandes ont parcouru les six boucles de 1,4 kilomètres en 18 minutes, 3, 7 secondes.

Les Canadiennes ont terminé à 48,1 secondes de la tête.

"Il y a quatre ans à Turin, j'avais remporté la médaille d'argent de cette épreuve, a relaté Renner. Mais il ne faut pas oublier que je faisais équipe avec Beckie Scott et qu'il s'agissait d'une course disputée en classique.

"Mais là, nous avons terminé septième. Toute la préparation, tout le travail et la performance que nous venons de réaliser valent bien pour moi une médaille, a dit Renner. Toutes les nations peuvent participer à cette épreuve et c'est toujours très compétitif. De terminer septièmes ici, c'est un très fort résultat. Je sais tous les efforts qui sont nécessaires pour remporter une médaille et il n'y a pas beaucoup de différence entre cette septième position et une place sur le podium.

"Si Dasha a couru à la place de Chandra Crawford par exemple, c'est que le sprint à relais ressemble plus à une course de longue distance. Et Dasha a fait une super course. Chandra en est fière, j'en suis persuadée."

Quant à Dasha, elle a montré qu'elle représente l'avenir du ski de fond canadien. Elle a déjà fait un grand pas en avant à ces Jeux.

"Je suis satisfaite. J'ai tout donné, a-t-elle dit. J'ai fait vraiment un bon effort.

"C'est toujours difficile de prédire ce qui va se passer dans ce genre de course. Mais nous savions que nous pouvions nous battre et suivre les équipes de tête. On s'était dit ce matin que nous allions tout donner et que nous allions nous faire plaisir. Je pense que nous l'avons fait.

"Je suis tellement heureuse d'être ici que je me dis que je ferai tout pour avoir beaucoup d'autres occasions du genre. J'ai bien l'intention de continuer longtemps. Vous me verrez encore très souvent dans cet uniforme."

Quant à Nystad, elle a révélé que les Allemandes avaient un petit secret.

"Nous avons un entraîneur des sprints qui est Norvégien maintenant. Cela fait toute une différence. Il est un bon tacticien. Evi attaquait dans les montées pour nous donner un peu d'avance. Je devais me concentrer sur le dernier tour. Tout a bien fonctionné."

Sachenbacher-Stehle était d'accord. "Nous avions des skis parfaits et nous travaillons bien ensemble."

La Suédoise Haag a reconnu que les Allemandes étaient plus rapides.

"Surtout Claudoia Nystad. Je me suis battu et j'ai tenté de skier le plus rapidement possible. Mais Claudia était trop forte."

Les nouvelles de ski de fond et de biathlon
des Jeux olympiques de Vancouver
sur veloptimum.net


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

matériel et techniques mise en forme où faire du ski condition des pistes la course autres sites