« Une journée misérable ! » - Chris Jeffries

Montréal, 12 février 2006 – « C’était probablement ma plus mauvaise course des dernières années. Ce fut une journée misérable ! » a lancé le fondeur Chris Jeffries au terme de l’épreuve de poursuite 30 km des Jeux olympiques de Turin, où il a terminé au 62e rang.

« Ce n’était vraiment pas ma journée aujourd’hui (dimanche). Tout d’abord, je suis aux prises avec des problèmes intestinaux depuis quelques jours, qui m’empêchent de manger convenablement. J’ai même de la difficulté à prendre des liquides. Aussi, j’ai fait deux chutes dans la première boucle de la course. En fait, les seuls points positifs de ma course étaient que j’ai été capable de prendre ce qu’on me donnait aux points de ravitaillement », a ajouté celui qui a obtenu un chrono de 1 h 26 min 17,0 s dans cette épreuve composée d’un 15 km en style classique et d’un 15 km en style libre.

À l’arrivée, Jeffries accusait un retard de 9 min 16,2 s sur le vainqueur, le Russe Eugeni Dementiev (1 h 17 min 0,8 s). Le Norvégien Frode Estil (+0,6 s) et l’Italien Pietro Piller Cottrer (+0,9) ont respectivement mérité les médailles d’argent et de bronze.

George Grey, de Rossland (C.-B.), a été le meilleur Canadien, obtenant le 26e rang. Dan Roycroft et Drew Goldsack, tous deux de l’Alberta, ont respectivement fini 39e et 57e.

« Je suis très content pour George (Grey), a mentionné Jeffries. Il a obtenu un bon résultat dès la première épreuve et cela est très bon pour le moral de notre équipe », a conclu celui qui fera vraisemblablement l’impasse sur les prochaines épreuves, afin de conserver ses énergies pour le 50 km style libre, qui est prévu lors de la dernière journée des Jeux.

Rédaction : Christian Jutras


page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

matériel et techniques mise en forme où faire du ski condition des pistes la course autres sites