Ça va paraître cet hiver !

Dimanche 5 juillet 2009

La première semaine du camp Yo-Yo est maintenant complétée et tout est bien en ordre !

Je m’explique.

Avec Louis, nous avons changé le plan initial, qui était de ne pas prendre part au camp Yo-Yo. Après avoir discuté avec le staff ici et le physiologue qui conseille Louis dans la planification de mon entraînement, nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il serait probablement encore mieux de faire ce camp plutôt que de passer sept jours sur le glacier.

On appelle ce camp Yo-Yo parce qu’on varie l’altitude à laquelle on s’entraîne aux deux jours afin d’améliorer, entre autres, la capacité à transporter l’oxygène dans le sang.

J’ai donc passé les trois premiers jours de la semaine sur le Haig Glacier, tout près de Canmore. J’ai fait deux grosses journées d’entraînement, lundi et mercredi, et une journée moyenne entre les deux pour un total de 15 heures d’entraînement en 3 jours. Tout cela à 2700 mètres d’altitude.

Le ski était vraiment excellent. Il faisait assez froid la nuit pour que la neige gèle, ce qui a rendu les conditions très bonnes et nous a donné la possibilité de faire du ‘’crust-skiing’’ (on peut skier un peu partout sur le glacier et non pas seulement sur la boucle qui est préparée par le traceur).

Jeudi, c’était assez mollo avec un peu de monitoring pour vérifier que le corps n’est pas entrain de ‘’crasher’’, et de la musculation à Canmore.

Vendredi matin, j’ai fait des intensités et en après-midi, nous sommes allés à Lake Louise pour, encore une fois, varier l’altitude. Samedi matin, on a fait un entraînement en ski à roulettes sur la route entre Lake Louise et Jasper pour terminer à 2000 m d’élévation et nous sommes revenus à Canmore après.

Aujourd’hui, c’était encore une fois mollo avec un peu de natation (faut quand même pas oublier que je fais un triathlon dans deux semaines … Ishhh…) et de la musculation.

Nous avons fêté Ivan hier. C’était son 29e anniversaire de naissance et il nous a reçus chez lui avec sa femme Svetlana et son fils Sergey. C’est dans ces moments que je réalise à quel point je suis chanceux de faire partie de ce groupe d’entraînement. Non seulement je m’entraîne avec les meilleurs au pays, mais l’ambiance et la cohésion de l’équipe masculine est vraiment bonne cette année. Nous passons beaucoup de temps ensemble en dehors des heures d’entraînement et je suis convaincu que ça va paraître cet hiver !

Le premier tiers du camp Yo-Yo est derrière moi et je suis prêt à attaquer les deux dernières semaines !

Ciao

source : alexharvey.ca



Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive