17 juin 2003

18 juin 2003

Trois coureurs à l'hôpital

Soirée à oublier hier aux Mardis cyclistes de Lachine.

En effet, l'événement a été marqué de plusieurs chutes chez les participants, dont trois ont nécessité le transport des blessés à l'hôpital par ambulance.

Il restait 11 tours à compléter à la course lorsque Vincent Caron, de la formation Colnago-Carrera, Juan Marco, du club Nestea-Perigny, et Kim Belgarde, un indépendant, se sont touchés devant la tente des invités au fil d'arrivée.

Une crevaison a suivi chez l'un des trois cyclistes et ils se sont retrouvés au sol.

Visiblement mal en point, les trois cyclistes ont été soignés par des secouristes avant que les ambulanciers n'arrivent et ne les transportent à l'hôpital.

Caron saignait beaucoup au visage, son côté gauche ayant été touché assez sérieusement.

Pour sa part, Marco se plaignait de douleurs à la clavicule droite et à l'aine alors que Bellegarde souffrait d'éraflures un peu partout sur le corps.

«Il y avait trop de cyclistes qui n'avaient pas d'affaire là», a déploré le président fondateur des Mardis de Lachine, Joseph Tino Rossi.

«Il y en avait 89 au départ, ce qui est beaucoup trop. Pour certains, la marche était trop haute. Ce n'était pas tous des cyclistes d'élite.»

Les meilleurs n'étaient pas présents hier soir, dont tous les membres de la formation Volskwagen-Trek et le gagnant de la semaine dernière, Czeslaw Lukaszewicz, étant tous à Saint-Georges de Beauce pour le Grand Prix.

Aujourd'hui, Tino Rossi a l'intention de communiquer avec la Fédération des sports cyclistes du Québec pour lui faire part de son idée d'être plus sélectif avec les participants des Mardis cyclistes.

«Cette compétition est rendue trop rapide pour certains coureurs, a-t-il dit. Il faudra être plus stricts dorénavant dans la sélection des participants.»

En plus, le fils de Tino Rossi, Dominic, a bien failli chuter lui aussi lorsque le drapeau jaune du signaleur s'est retrouvé dans sa roue arrière au fil d'arrivée.

«Heureusement, j'ai pu contrôler mon vélo sinon je serais tombé, a-t-il dit. C'était vraiment fou comme course ce soir. Tout le monde voulait gagner et jouait à la vedette parce que les meilleurs n'étaient pas présents.»

Nervosité
Le gagnant de l'étape, Sébastien Moquin, du club Colnago-Carrera, a également reconnu que c'était dangereux.

«Il fallait courir en avant pour être en sécurité, a-t-il dit. Tous les coureurs étaient visiblement nerveux. Yannick Cojan m'avait prévenu au départ que ça allait être dangereux.»

Trois chutes ont d'ailleurs été signalées après deux tours seulement.

Évidemment, Moquin aurait voulu gagner d'une autre manière.

On se rappellera qu'il avait fini troisième la semaine dernière.

Moquin a profité de l'absence de Czeslaw Lukaszewicz et de Martin Gilbert pour s'emparer seul du classement général avec 115 points, 63 de points de plus que son coéquipier Carl Dessureault, deuxième hier.

Yannick Cojan a terminé troisième. Celuici occupe maintenant le cinquième rang du classement général avec 41 points, deux de moins que Martin Gilbert en quatrième place.

«Je me suis emparé du maillot jaune et je compte le conserver jusqu'à la fin des Mardis cyclistes, le 12 août», a déclaré Sébastien Moquin sur un ton convaincant.

Moquin et Dessureault ont franchi la ligne d'arrivée en lh 02 min 29 s après s'être échappés tous les deux avec sept tours à faire.

Parce qu'ils sont coéquipiers, il n'y a pas ou de sprint à la fin. Dessureault a laissé Moquin le devancer au fil d'arrivée.

Victoire de Blouin
Par ailleurs, chez les jeunes pour la coupe All Sport, Vincent Blouin, du club Sainte-Foy, l'a emporté en 33 min 58 s devant Lawrence Leroux, des Espoirs-Laval, et son coéquipier, Clovis Auger. Celui-ci domine toutefois le classement cumulatif avec 93 points, 24 de plus que Leroux et 33 de mieux que Vincent Blouin

Classement de l'étape
1- Sébastien Moquin, Colnago-Carrera
2- Carl Dessureault, Colnago-Carrera
3- Yannick Cojan, Sports Experts
4- Kevin Lacombe, Volskwagen-Trek
5- John Malois, Gervais Rioux/Médico Sportif

Classement général
1- Sébastien Moquin, Colnago-Carrera, 115 points
2- Carl Dessureault, Colnago-Carrera, 52
3- Czeslaw Lukaszewicz, Opus, 50
4- Martin Gilbert, Volskwagen-Trek, 43
5- Yannick Cojan, Sports Experts, 41


18 juin 2003

Cycliste l'été,
patineur de vitesse l'hiver

Un jeune cycliste de 14 ans, Philippe Riopel, qui participait hier soir à la course de la relève des jeunes All Spoit, avait de quoi se réjouir après s'être qualifié dimanche lors d'une compétition dans Lanaudière pour les Jeux du Québec d'été.

Ces Jeux auront lieu au début d'août dans la région de Thetford Mines.

Pour l'athlète de Lachenaie, il s'agira de sa deuxième participation aux Jeux du Québec.

En 2001, il était à Lachine pour représenter sa région.

«Les Jeux du Québec, ça me connaît puisque j'ai gagné quatre médailles d'or et pulvérisé quelques records en patinage de vitesse à Trois-Rivières en mars 1999 avant de prendre part aux Jeux d'été de Lachine en cyclisme en août 2001», a souligné le jeune Riopel après sa course d'hier.

Philippe Riopel, qui endosse les couleurs de la formation cycliste Sainte-Foy, est d'abord un patineur de vitesse.

Il est non seulement champion canadien en courte et longue piste dans la catégorie juvénile, mais aussi champion nord-américain dans ces deux disciplines.

«J'ai eu la piqûre du patinage de vitesse à mes débuts à l'âge de huit ans avec le club de Repentigny-Lachenaie, a rappelé Riopel. Aujourd'hui, je m'entraîne à Montréal pour le courte piste et à Québec pour le longue piste. L'hiver, ça fait beaucoup de voyages pour ma mère.»

La maman, Sylvie Tanguay, est toutefois très heureuse de voir son fils réussir dans le sport.

«Je suis très fière de lui, a-t-elle dit. Philippe est un jeune homme sérieux autant à l'école qu'en compétition. Je suis contente de le voir réussir comme il le fait.»

En cyclisme, Philippe Riopel est peut-être moins performant qu'en patinage de vitesse «mais c'est correct comme cela. Je fais surtout du cyclisme de compétition pour garder la forme et augmenter mon endurance en patinage de vitesse», a-t-il mentionné.

Mardis 10 juin 17 juin 24 juin 1 juil. 8 juil. 15 juil. 22 juil. 29 juil. 5 août 12 août



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, svpsports@gmail.com
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net