18 juillet 2000

19 juillet 2000


Czeslaw Lukaszewicz (à droite) a été très touché par la cérémonie spéciale que le promoteur
des Mardis cyclistes Tino Rossi lui a consacré pour souligner sa victoire aux championnats canadiens
sur route qui lui a aussi valu sa qualification olympique. C'est nul aytre que Didier Cojan,
un coéquipier de longue date, qui a été choisi pour lui remettre sa plaque honorifique.

Lukaszewicz manque de jus

Bergeron enlève la sixième étape des Mardis cyclistes de Lachine

La sixième étape des Mardis cyclistes Diet Pepsi de Lachine a sans aucun doute offert le spectacle le plus enlevant de la saison, hier soir, au parc LaSalle, alors que Czeslaw Lukaszewicz a tout fait sauf gagner

Daniel Lévesque

Lukaszewiez (Espoirs Laval), deuxième, a eu beau tout essayer, c'est Fabien Bergeron (Volskwagen) qui a croisé le fil le premier en une heure cinq minutes pile. Daniel Bellevile (André Lalonde) a pris le troisième rang.

Bergeron jouait un rôle obscur aux Mardis cyclistes depuis le début de cette 23e édition. Cette fois, il vu sa chance au 24e tour et l'a saisie en compagnie de trois autres coureurs, alors qu'il a creusé un écart de plus de 100 mètres sur le peloton.

Le groupe a été rejoint par Lukaszewiez, qui a sans doute perdu le sprint final et la victoire en vertu de son effort pour les rejoindre.

Au 27e tour, Yannick Cojan et Charles Dionne ont tenté une remontée avec trois autres coureurs, mais les meneurs n'ont jamais été inquiétés.

«Je me sentais bien, mais je considérais que j'étais plus utile en surveillant Charles, a dit Cojan. S'il avait attaqué plus fort pour rejoindre Lukaszewiez, j'aurais été prêt à défendre les intérêts du club.»

La course, qui constituait l'amorce de la seconde moitié du calendrier, se résume à de multiples tentatives d'échappées. Le peloton, jamais trop loin derrière, surveillait les choses de près.

Bon pour l'équipe
Les équipes Volkswagen et Espoirs Laval ont usé de multiples stratégies pour tantôt mettre un frein aux attaques de l'un, tantôt se lancer en échappée. La surveillance des rivaux était de mise.

«C'est très bon pour l'équipe. Nous accumulons les victoires aux Mardis et c'est très bien ainsi. Chaque victoire contribue à protéger l'avance en tête de mon coéquipier Charles Dionne, a commenté Bergeron.

«J'avais de très bonnes jambes, j'étais en forme et j'ai convenu de pousser pour la victoire avec mon entraîneur», a-t-il ajouté.

Dionne, le meneur au classement général, a été contenu pour une troisième course de suite, se limitant à un maigre gain de trois points. Il a souvent donné le ton au peloton pour rejoindre l'échapée, mais n'a jamais réussi à s'imposer.

Lukaszewiez et Bergeron se sont distingués en étant des deux principales échappées de la course de 50 km. La première s'était élancée au cinquième tour avant d'être rattrapée vers le 20e tour.

Fausse rapplique
Dans la coupe des Jeunes All Sport, Guillaume Fausse (Dynamik's) a remporté une deuxième victoire consécutive, aux dépens, encore une fois, du meneur de la série Maxime Vives (Espoirs Laval).

Toutefois, même en perdant une deuxième fois de suite, Vives détient toujours une confortable avance de 93 points sur Fausse. «Je commence à bien me sentir et je me sens d'attaque pour la deuxième moitié de la saison», s'est réjouit Fausse, qui croit être capable de s'emparer du premier rang au cours des prochaines étapes.

Un peu timide, Vives était plutôt avare de commentaires, estimant qu'il est grand temps pour lui de réagir.

«Je n'ai pas été dans le coup dans le sprint final et c'est là que tout s'est joué», a-t-il dit.


19 juillet 2000

Un honneur qui fait chaud au coeur

Le promoteur et organisateur des Mardis cyclistes, Tino Rossi, a réservé une belle surprise à Czeslaw Lukaszewicz avant le départ de la sixième étape.

Daniel Lévesque

Rossi a tenu à souligner le quatrième titre de champion canadien sur route concrétisé par Lukaszewicz le week-end dernier à Peterborough.

En fait, c'est son vieux coéquipier Yannick Cojan qui a été choisi pour lui remettre une plaque commémorative, un geste fort applaudi par les spectateurs.

Rossi, dans un élan généreux qui n'a rien d'étonnant, s'est aussi chargé de lui remettre une enveloppe contenant une bourse de 250$.

1 En fait, il n'y a aucun lien officiel entre les Mardis cyclistes et le championnat canadien sur route ; mais c'est le genre de geste qui montre bien à quel point Rossi apprécie la participation de ses cyclistes à Lachine tous les mardis de l'été.

Le plus plaisant dans le titre de Lukaszewiez, c'est qu'il a concrétisé sa sélection aux Jeux olympiques de Sydney après 20 ans de vélo. Il s'agira de sa première participation olympique.

Dites à n'importe quel athlète de 36 ans qu'il sera des prochains Jeux et vous êtes certain que le ciel ne sera pas assez haut pour qu'il ne s'y cogne pas la tête en sautant de joie.

Une fin de rêve Lukaszewiez sait bien que sa carrière achève. «Je verrai après Sydney, mais je crois bien que je vais continuer encore un an ou deux», a-t-il précisé.

«Par contre, je ne crois pas que je vais poursuivre ma carrière au niveau international. Je vais plutôt me concentrer sur des courses au Québec et au Canada», a ajouté le Polonais d'origine.

Son plus gros problème est financier. Il a fait du vélo le centre de sa vie et aujourd'hui, il s'inquiète de plus en plus pour son avenir.

«J'ai deux enfants. Ma femme demeure à la maison pour s'en occuper. Mes revenus annuels ne dépassent pas les 20 000$. C'est très difficile.»

Il espère éventuellement se trouver un emploi à United Parcel Service (UPS), grâce aux relations qu'il a développées avec cette entreprise. UPS est un commanditaire officiel en vue de l'équipe canadienne olympique.


19 juillet 2000


Fabien Bergeron a devancé Czeslaw Lukaszewicz de quelques centimètres au fil d'arrivée
pour mériter sa première victoire d'étape de la saison aux Mardis cyclistes de Lachine.
photo : Martin Chamberland

Bergeron vient miner la Soirée Lukaszewicz

Mathieu Roy

Fort de sa victoire de la fin de semaine dernière aux Championnats canadiens sur route de Peterborough, Czeslaw Lukaszewicz a trouvé suffisamment d'énergie pour donner le ton à la 6e étape des Mardis cyclistes de Lachine. Agressif dès le début de la course, le quadruple champion canadien a lancé plusieurs échappées en, se permettant même, au passage, d'empocher quelques sprints intermédiaires.

C'est cependant Fabien Bergeron de l'équipe Volks qui s'est sauvé in extremis avec sa première victoire de la saison en devançant Lukaszewicz de quelques centimètres au fil d'arrivée. «C'est une grosse victoire d'équipe, a commenté le vainqueur après la course. Au départ, je travaillais pour mes coéquipiers Dionne et Cloutier, mais quand on s'est rendu compte qu'ils étaient incapables de rattraper la dernière échappée, je me suis alors concentré sur mes chances.»

Des efforts qui ont porté fruit puisque Bergeron remonte maintenant au 7e rang du classement général. Lukaszewicz grimpe pour sa part du 6e au 3e échelon du classement et devance les juniors Dominique Rollin et Martin Gilbert qui participent actuellement au Tour de l'Abitibi. Après la course, Luka s'est montré reconnaissant envers les nombreux applaudissements des spectateurs. «La foule de Lachine est toujours très entraînante, a constaté le nouvel olympien. C'est elle qui m'a donné des forces tout au long du trajet.» Celui-ci avait été honoré pour sa première sélection olympique avant le départ de la course par son coéquipier Yannick Cojan ainsi que par le promoteur des Mardis cyclistes, M. Joseph «Tino» Rossi. Ce dernier s'est dit réjoui de la participation de Luka aux olympiques : «Même si le Canada ne figure pas parmi les favoris pour l'emporter, l'expérience du quatuor pourrait causer des surprises, prévient M. Rossi. Si Lukaszewicz est protégé, je ne serais pas surpris d'assister à un exploit !»

Quant à Charles Dionne, il préserve son avance en tête du classement général devant son coéquipier Alexandre Cloutier. Sa priorité en tête est cependant grugée pour une troisième semaine consécutive et n'est maintenant que de 16 points. Malgré quelques attaques et une stratégie agressive, les deux coureurs de Volks n'ont jamais vraiment été en mesure de rattraper l'échappée finale composée entre autres de Lukaszewicz et de leur coéquipier Bergeron.

Chez les jeunes, aucune surprise de taille alors que Guillaume Fausse des Dynamik's remporte sa deuxième victoire en autant de courses devant le Français Maxime Vives toujours largement meneur au classement général. David Roy, des Espoirs Lavai Naya termine pour sa part au 4e rang et glisse au troisième échelon du classement.


Victoire de Fabien Bergeron aux Mardis cyclistes de Lachine

Lachine 18 juillet 2000 - Après la tenue des championnats canadiens sur route la fin de semaine dernière, les cyclistes avaient rendez-vous aux Mardis de Lachine. Habituellement consigné au rôlé d'équipier, Fabien Bergeron, de l'équipe Volkswagen, a remporté la sixième étape. Au fil d'arrivée, l'athlète originaire de Chicoutimi a devancé le nouveau champion canadien, Czeslaw Lukaszewicz, ainsi que Daniel Belleville.

«J'ai essayé de m'échapper du peloton en début de course, mais sans succès» a expliqué le vainqueur de l'étape. «Alors qu'il restait huit ou neuf tours à faire, j'ai essayé encore et cette fois, j'ai réussi avec trois autres coureurs. Lorsque mon coéquipier (et meneur au classement général) Charles Dionne a tenté de revenir sur notre groupe, Czeslaw a augmenté le rythme pour être bien certain qu'il ne nous rattrape pas. C'est à ce moment que je me suis collé derrière lui et j'ai pu ainsi économiser mon énergie pour le sprint final. J'avais un peu de pression pour gagner, car je savais que les gars de l'équipe qui étaient dans le peloton travaillaient pour moi.»

Toujours premier au classement général, Charles Dionne a bien tenté de rejoindre les meneurs jusqu'à la toute fin : «J'ai essayé de revenir sur eux, mais Czeslaw était très fort, a révélé l'athète. J'ai tiré le peloton mais j'étais le seul à travailler. Étant détenteur du maillot jaune, il est bien évident que les autres ne voulaient pas me voir prendre encore plus d'avance au classement général. Heureusement, c'est Fabien qui a remporté la course. Maintenant, je retourne à Québec où je vais profiter de quelques jours de vacances.»

Pour sa part, le vainqueur de la semaine dernière, Alexandre Cloutier, détient toujours le deuxième rang du classement général : «Aujourd'hui, mon but n'était pas de tenter un grand coup, mais bien d'aider l'équipe (Volkswagen). Ce soir, les rôles ont été inversés : Fabien (Bergeron) attaquait et moi je travaillais dans le peloton. Je suis encore un peu fatigué des championnats canadiens, mais les prochains jours de congé vont faire du bien. Je suis content que Fabien ait gagné !»

Les cyclistes seront de retour sur le circuit du Parc LaSalle mardi prochain.

Texte : Mathieu Laberge

Mardis 6 juin 20 juin 27 juin 4 juil. 11 juil. 18 juil. 25 juil. 1 août 8 août 15 août



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, svpsports@gmail.com
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net