15 août 2000

16 août 2000


Le nouveau champion des Mardis de Lachine, Charles Dionne, de l'équipe Volkswagen,
entouré des vétérans des Espoirs Laval, Czeslaw Lukaszewicz (à gauche) et Yannick Cojan.
Ce dernier, six fois champion, cède la place de bonne grâce..
photo : Denis Courville

Dionne concrétise son rêve

François Béliveau

Sébastien Moquin, un coureur de 23 ans du nouveau club Guru Olio, qui n'avait glané que neuf points en neuf semaines, a presque conquis le gros lot hier en remportant la victoire (et 100 points) dans la dixième et dernière course des 23e Mardis cyclistes de Lachine. Moquin a grimpé du 30e rang à la neuvième place, à égalité avec Martin Nuckle (Volks), mais il n'a rien changé au classement des meneurs. Le favori Charles Dionne, de l'équipe Volkswagen, a concrétisé son titre en s'emparant du deuxième rang, au terme d'un sprint si serré qu'il a fallu départager au photo-finish.

Dionne, 21 ans, succède donc à Yannick Cojan comme champion de cette 23e série des Mardis de «Tino» Rossi, avec pas moins de 400 points, dont 116 amassés hier alors qu'on doublait les acquis..

Course active, peloton constamment en file indienne pour bloquer toute tentative d'échappée. La lutte que se livraient les équipes Volkswagen et Espoirs Laval était bien évidente..

Aux avant-postes, le vétéran Yannick Cojan et le petit olympien polonais Czeslaw Lakaszewicz se sont accrochés, finissant dans la foulée de Moquin et Dionne, mais il leur a bien fallu convenir qu'ils manquaient de moyens.

«Czeslaw est déçu, a convenu Cojan, six fois champion de ces Mardis, mais déjà, d'avoir tenniné deuxième et troisième derrière Dionne, cette année, c'est déjà un exploit. Ce soir (hier), nous avons joué le tout pour le tout mais Dionne étant meilleur que Czeslaw au sprint, il a pu tirer les marrons du feu.»

Cojan, qui en sera l'année prochaine à sa 24e saison en 24 ans aux Mardis de Lachine, est d'avis que sa formation dirigée par Antoine Bedwani était décousue : « Face à l'équipe Volks, formidablement organisée cette année, nous étions passablement démunis. Avec Rollin, Czeslaw et moi n'arrivions pas à tirer profit de nos autres coéquipiers, alors que Volks travaillait bien en équipe.»

C'est d'ailleurs le leitmotiv de la patronne de cette formation, Josée Robitaille, qui répétait encore hier que sa notion d'équipe faisait toujours la différence..

Le nouveau champion Dionne l'a redit lui aussi : «L'équipe a été parfaite, ce fut une belle course où nous avons exercé le contrôle, un beau spectacle... et ma famille était là. Un show endiablé où ça se frottait un peu. Et personne n'a chuté.»

Son équipier Alexandre Cloutier, cependant, qui croyait avoir pris la troisième place, aura sûrement déchanté peu après en se voyant seulement sixième derrière le «maître» Martin Rooseboom.

Au classement final, donc, Dionne 400 points, Lukaszewicz 265, Cojan qui remonte Cloutier, 241 contre 214, et le meilleur junior Dominique Rollin, à 208, qui fait la barbe à Martin Gilbert, 146.

Pendant que les 71 coureurs seniors et juniors se désâmaient, que Bedwani espérait (ce qu'il a enfin obtenu pour ses deux leaders), que Josée Robitaille ne visait qu'une chose, la victoire (sauf pour Moquin, elle a été exaucée), plus de 200 invités, au son de la musique, participaient aux agapes annuelles de Rossi.

Note : Ça y est, le centre national cycliste de Bromont dirigé par Eric Van den Eynde a choisi son terrain et le fameux vélodrome des Jeux d'Atlanta y sera reconstruit le mois prochain.


1- Charles Dionne, Volkswagen, 400
2- Czeslaw Lukaszewicz, Espoirs Laval, 265
3- Yannick Cojan, Espoirs Laval, 241
4- Alexandre Cloutier, Volkswagen, 214
5- Dominique Rollin, (junior) Espoirs Laval, 208
6- Martin Gilbert, (junior) Saeco, 146
7- Mathieu Fagnan, Guru / Olio, 129
8- Sébastien Moquin, indépendant, 109
9- Martin Nuckle, Volkswagen, 109
10- François Parisien, (junior) Saeco, 92
Tous les résultats


1er août 2000

Un nouveau champion cadet aux Mardis cyclistes

François Béliveau

C'était plus que jamais la «fête au village» hier, aux Mardis cyclistes. Le père du nouveau champion chez les cadets, Maxime Vives (Espoirs Laval Naya), pour la Coupe des jeunes All Sport, s'est même exclamé qull y avait plus de monde qu'aux Expos.

En effet, selon ce que la police a rapporté à l'organisateur Joseph «Tino» Rossi, il y avait environ 12 000 personnes autour du parc LaSalle. Les hot-dogs que Rossi offrait aux amateurs, à 1$ chacun, et les quelques 2000 épis de blé d'Inde, gratuits pour cette finale de la 23e série des Mardis, s'étaient tous envolés avant les dix premiers des 31 tours de l'épreuve principale.

Chez les jeunes, un écureuil a failli coûter cher, au troisième tour, au jeune champion Maxime Vives 16 ans, un Français dont la famille s'est établie au Québec il y a trois ans.

«C'est ma faute, a lancé Guillaume Fausse, 15 ans, de Granby, qui court sous les couleurs de l'équipe Dymaniks. Quand j'ai vu l'écureuil, j'ai dévié de ma course pour l'éviter, mais celui qui me suivait n'a pu éviter la chute. Et Vives est rentré dedans.»

Fausse, alors deuxième au classement général, aurait pu devancer Vives si ce dernier n'était pas revenu en course.

«J'aurais eu du remords. Je me suis excusé auprès de Maxime.»

Le jeune leader, la cuisse gauche profondément éraflée, a réintégré le peloton au tour suivant, sans cependant avoir droit aux points des premiers sprints.

Mais un quasi-inconnu de 15 ans de Sherbrooke, Jean-François Tessier, qui n'en était qu'à sa troisième apparition à Lachine, et qui voulait se contenter de deux points pour finir la série en dixième place, a mêlé les cartes en s'échappant fin seul, pour tenir bon en solitaire et terminer bon premier, loin devant Fausse, grimpant du coup du 11e au cinquième rang.

«Je me suis lancé, et comme on me connaît peu, personne n'a suivi», a dit le champion d'un soir qui a accumulé 120 points.

Fausse a pour sa part récolté 38 points, mais puisque Vives a pu en glaner 74 à force de courage, il reste deuxième, 90 points derrière le Français des Espoirs Laval. Les Espoirs qui, avec David Roy, troisième, placent six concurrents dans les dix premières places... et Charly Vives, minime à 14 ans, 17e.

Pas moins d'une dizaine de filles participaient à cette épreuve d'une quarantaine de coureurs. Martine Lacasse, des Espoirs Laval (encore !) termine 15e.

«J'aurais peut-être battu Maxime, si je n'avais pas raté un mardi parce que je suis allé courir en France», a conclu Fausse.


16 août 2000


La victoire de Charles Dionne aux Mardis cyclistes de Lachine a été soulignée de belle façon
alors que le porte-couleurs de l'équipe Volkswagen a reçu une magnifique couronne de fleurs
en montant sur la première marche du podium hier soir au parc Lasalle.
photo : Normand Pichette

Charles Dionne : le nouveau roi des Mardis cyclistes de Lachine !

Les Mardis cyclistes de Lachine ont un nouveau roi !

Gilles Vachet

En effet, hier soir, devant plus de 3000 spectateurs réunis au pare LaSalle, Charles Dionne, du club Volkswagen, a été couronné champion de la 23e édition des Mardis cyclistes.

Dionne succède du même coup à Yannick Cojan qui l'avait emporté une sixième fois l'an dernier, un record qui tient toujours.

Profitant d'une confortable avance de 81 points sur Czeslaw Lukaszewicz, des Espoirs-Laval, avant le début de l'épreuve, Dionne a terminé en deuxième position hier, accumulant 116 points pour ainsi enlever les grands honneurs à l'issue des dix courses de la compétition.

L'épreuve a finalement été remportée par Sébastien Moquin, du club Indépendant, en un chrono de l h l min 53 s, le temps le plus rapide cette année aux Mardis cyclistes de Lachine.

«Je n'ai fait que protéger mon avance, a souligné Charles Dionne après sa victoire. Heureusement, je pouvais compter sur l'appui de mes coéquipiers du club Volkswagen. Je les ai sentis derrière moi durant toute la course.»

Quelques échappées ont bien été tentées durant l'épreuve, mais, chaque fois, un porte-couleurs du club Volkswagen veillait au grain.

«Je n'ai pas eu vraiment peur, a ajouté Charles Dionne. Notre stratégie a bien fonctionné durant toute la durée des Mardis.»

Rappelons qu'à l'exception des première et deuxième étapes que Dominic Rollin et Sylvain Beauchamp ont emportées, toutes les autres courses des Mardis cyclistes de Lachine ont été remportées par des membres du club Volkswagen.

Gagnant d'une seule étape, on peut dire que Charles Dionne a été régulier dans toutes les épreuves de la compétition.

«C'est tout un honneur de gagner les Mardis cyclistes de Lachine lorsqu'on connaît leur réputation, a-t-il dit. Je suis particulièrement content pour notre commanditaire principal, Volkswagen.»

Tour de l'Avenir
Maintenant que les Mardis de Lachine sont terminés, Charles Dionne se propose de se reposer au cours des prochains jours avant de se préparer en vue du Tour cycliste de l'Avenir qui sera disputé en France à la fin du mois.

«Il s'agit d'une compétition très importante, a-t-il souligné. Elle est réservée aux meilleurs cyclistes de 25 ans et moins et elle va durer dix jours. Je sais que plusieurs jeunes participants au dernier Tour de France y participeront aussi.»

«Qui sait ? Si je cours bien, je serai peut-être pressenti par une équipe professionnelle. Je ne veux donc pas rater ma chance.»

Outre Charles Dionne, un autre Québécois l'accompagnera, Martin Saint-Laurent, également du club Volkswagen, en plus des autres membres de l'équipe nationale, Mike Barry, Mark Walters et Paul Kelly.


16 août 2000


Le Français Maxime Vives, du club Espoirs-Laval, a fêté sa première victoire aux Mardis cyclistes de Lachine
pour la coupe des jeunes All-Sport devant Guillaume Fausse du club Dynamiks, et son coéquipier David Roy.
photo : Normand Pichette

Yannick n'a rien à se reprocher

Couronné six fois champion des Mardis cyclistes de Lachine, Yannick Cojan a finalement terminé troisième cette année derrière le gagnant, Charles Dionne et son coéquipier, Czeslaw Lukaszewicz, des Espoirs-Laval.

Gilles Vachet

Grâce à une troisième place et à une poussée de 86 points hier, Cojan a pu monter encore sur le podium.

« C'est sûr que j'aurais aimé gagner une septième fois cette compétition, mais je suis quand même très heureux de ma troisième position, compte tenu du fait que les membres de notre équipe n'ont pas toujours été sur la même longueur d'onde.

«Je ne vous apprends rien en disant que mon coéquipier Czeslaw Lukaszewicz a un caractère assez spécial. Personnellement, je n'ai jamais eu de problèmes avec lui, mais ce n'est pas le cas de tous.»

Hier, Cojan dit avoir tenté le tout pour le tout, «mais je dois m'incliner devant Charles Dionne et ses coéquipiers du club Volkswagen, a-t-il ajouté. Les gars ont travallré en équipe et ils méritaient bien la victoire.»

Vives : pas de surprise
Pour la coupe All-Sport, chez les minimes, cadets et juniors, le jeune Français Maxime Vives, du club Espoirs-Laval, n'a causé aucune surprise en enlevant les grands honneurs grâce à une récolte de 467 points devant Guillaume Fausse, du club Dynamiks, et David Roy, du club Espoirs-Laval.

«C'est la deuxième année seulement que je participe aux Mardis cyclistes de Lachine, a déclaré le jeune Vives, âgé de 16 ans. L'an dernier, j'avais terminé troisième. Malgré une chute au deuxième tour, j'ai pu continuer jusqu'à la fin. Un écureuil est passé devant Guillaume Fausse, ce qui a provoqué l'accident.»

Après la course, Vives montrait des éraflures à la cuisse gauche, mais rien de grave cependant..


Charles Dionne en jaune jusqu'à la fin

Lachine, 15 août 2000 - Charles Dionne de l'équipe Volkswagen a survolé l'édition 2000 des Mardis cyclistes de Lachine. Fort d'une avance de 73 points sur Czeslaw Lukasewicz (Espoirs de Laval) avant la présentation de la dernière tranche, où les points étaient doublés, l'athlète de 21 ans a conforté son avance en prenant la deuxième place lors de la course de mardi soir.

Au classement de l'étape finale, Sébastien Moquin (Olio) a devancé Dionne, tandis que Yannick Cojan (Espoirs de Laval) a pris le troisième rang.

«C'était une belle course! a expliqué Dionne, visiblement heureux au bout du fil. La fin de la course a été très serrée. J'ai même dû aller voir le photo-finish pour m'assurer de mon classement.

Avant de savourer pleinement sa victoire, le cycliste devait interrompre cette entrevue afin d'aller passer un contrôle anti-dopage. «C'est une bonne chose car nous allons montrer que avons un cyclisme propre au Québec.»

Alexandre Cloutier (Volkswagen), qui occupait la troisième place avant la dernière étape, a été confronté à un sérieux dilemme: protéger l'avance du meneur de sa formation ou bien défendre sa place au classement cumulatif. «Je suis déçu. C'est dommage car j'avais Lukasewicz et Rollin à l'oeil, mais c'est finalement Cojan qui m'a dépassé. Durant la course, après les sprints intermédiaires, j'étais à seulement deux points de la deuxième place, mais bon... la priorité de l'équipe, c'était Charles. Malgré tout, c'est ma meilleure saison à Lachine en carrière», a tenu a souligner Cloutier.

Au tableau final, Dionne l'emporte avec 400 points. Czeslaw Lukasewicz, qui représentera le Canada à Sydney, suit avec 265 points, tandis que son coéquipier Yannick Cojan termine avec 241 points. Suivent ensuite dans l'ordre, Alexandre Cloutier (214 pts) et Dominique Rollin des Espoirs de Laval (208 pts).

Texte : Mathieu Laberge


15 août 2000

Finale des Mardis cyclistes

Charles Dionne saura-t-il résister ?

Après neuf semaines de compétition, les Mardis cyclistes Diet Pepsi de Lachine connaîtront leur dénouement ce soir au parc LaSalle.


Charles Dionne n'a gagné qu'une course, mais il domine largement le classement des Mardis cyclistes.
photo Le Journal de Montréal

Gilles Vachet

Deuxième l'an dernier au classement général derrière Yannick Cojan, Charles Dionne, du club Volkswagen, est le favori pour enlever les grands honneurs cette année.

Il occupe d'ailleurs le premier rang avec 284 points, 73 de plus que son plus proche rival, Czeslaw Lukaszewicz, du club Espoirs-Laval.

C'est un autre porte-couleurs du club Volkswagen, Alexandre Cloutier, qui occupe la troisième place (202 points).

Pour sa part, Yannick Cojan est cinquième avec 155 points.

«Soyez assuré que je vais tout tenter pour gagner demain (ce soir), a souligné Charles Dionne hier lorsque nous l'avons joint à son domicile de Québec. Rien ne me ferait plus plaisir que de gagner cette finale des Mardis cyclistes de Lachine.»

L'an dernier, Dionne avait raté deux étapes, ce qui lui avait nui dans ses chances de gagner la compétition.

Cette année, le jeune cycliste de 21 ans a participé à toutes les courses.

«Je devais courir en Guadeloupe, il y a deux semaines, avec l'équipe canadienne, mais finalement, je n'y suis pas allé à cause de problèmes de billets d'avion, a expliqué Charles Dionne. J'ai pu ainsi participer aux deux dernières épreuves des Mardis cyclistes de Lachine et accumuler des points.»

Malgré son avance de 73 points, Charles Dionne ne veut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

«Tous les points seront doublés pour cette dernière course, a-t-il spécifié. Tout peut arriver. Si ce n'est pas moi, j'espère simplement que ce sera un de mes coéquipiers du club Volkswagen qui va l'emporter.»

Soulignons qu'à l'exception de la première et de la deuxième étape, ce sont toujours des cyclistes du club Volkswagen qui l'ont emporté.

«Charles Dionne est dans le fauteuil du conducteur et nous allons faire en sorte qu'il le reste jusqu'à la fin», a souligné l'entraîneur du club Volkswagen, Josée Robitaille.

Vives en tête
Avant la finale chez les Pro élite, les spectateurs auront la chance d'assister à la course de la coupe des Jeunes All Sport. Le Français Maxime Vives, du club Espoirs-Laval, a pris une bonne option sur le titre, lui qui domine le classement général avec 393 points devant Guillaume Fausse, du club Dynamik's (289 points) et son coéquipier, David Roy (225 points).

Mardis 6 juin 20 juin 27 juin 4 juil. 11 juil. 18 juil. 25 juil. 1 août 8 août 15 août



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, svpsports@gmail.com
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net