Gent-Wevelgem
Belgique, 5 avril 2006

Charles Dionne joue son rôle d’équipier

Montréal, 5 avril 2006 – Le cycliste Charles Dionne (Saunier Duval-Prodir) a joué son rôle d’équipier, mercredi, à la course Gent-Wevelgem, une épreuve de 208 kilomètres qui était présentée en Belgique. Le sprint final a été remporté par le Norvégien Thor Hushovd (Crédit Agricole), gagnant du maillot vert de meilleur sprinter au dernier Tour de France.

« Notre objectif était d’avoir trois coureurs dans le groupe final et nous en avons eu deux », a commenté l’athlète de Saint-Rédempteur qui s’est arrêté après 185 kilomètres de course. « C’était quand même une bonne situation pour nous, même si nous avons été malchanceux avec les deux crevaisons en fin de course (Francisco Ventoso et Luciano Pagliarini.) »

(Pendant la course) J’ai aidé mon coéquipier Francisco Ventoso à remonter dans le peloton après qu’il ait fait une première crevaison. Avant le Kemmelberg (une montée pavée de 700 m), j’ai pris les vestes et les manchettes de mes coéquipiers pour aller les porter dans la voiture d’équipe et une fois de retour dans le groupe, ça commençait à monter. »

Malgré cet abandon, le Québécois a souligné avoir eu plus de facilité qu’au Tour des Flandres qui était présenté trois jours plus tôt. Son problème à la jambe gauche n’est toujours pas réglé, mais Dionne affirme être en meilleure forme parce qu’il a pu faire des entraînements en intensité.

« C’est vraiment une course de bordure, c’est-à-dire où il y a souvent des vents de côté, car il y a peu d’arbres ou de maisons sur le bord des routes. J’ai fait 150 kilomètres dans le groupe de tête pour ensuite finir le reste comme un entraînement. C’est constamment une bataille pour être en avant et j’ai trouvé que j’étais plus fort dans la bordure ».

Après deux courses en Belgique, Dionne traverse la frontière pour se rendre en France en prévision de la 104e édition de Paris-Roubaix qui sera présentée dimanche. Cette épreuve est reconnue comme étant la plus difficile des classiques, surtout à cause des nombreuses sections de pavés.

Comme c’est le cas depuis de nombreuses années, les coureurs auront des vélos modifiés afin de gagner un maximum de stabilité sur les pavés. Le vélo de Dionne aura des pneus de 25mm au lieu de 23mm, la fourche sera plus inclinée et les roues seront plus espacées du cadre pour faciliter l’évacuation de la boue. Une paire de manettes de frein supplémentaire sera également ajoutée en haut du guidon pour lui permettre de freiner plus rapidement sans avoir à replacer ses mains en bas du guidon.

Auteur du doublé Tour des Flandres / Paris-Roubaix l’an dernier, le Belge Tom Boonen tentera de répéter son exploit, lui qui s’est imposé dimanche au Tour des Flandres.

Rédaction : Mathieu Laberge



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive