Memorial Chris Thater
Binghampton, New York, 25 août 2002

Week-end occupé pour la formation Volkwagen-Trek

(Montréal, le 25 août 2002) ­ Cette fin de semaine s¹est avérée fort occupée pour la formation Volkswagen-Trek alors que ses coureurs prenaient part à trois différentes courses. François Parisien participait au Grand Prix de Plouay en Bretagne hier, Martin Nuckle et Jean-Sébastien Maheu défendaient les couleurs de VW-Trek au Grand Prix de La Petite Patrie à Montréal aujourd'hui alors que le reste de l'équipe était cet après-midi au Memorial Chris Thater à Bing Hampton dans l'état de New York.

Grand Prix de Plouay
François Parisien se prépare actuellement pour les Championnats du monde, en octobre à Zolder en Belgique, en participant à diverses courses en Europe. Il a pris part au Grand Prix de Plouay hier (115 km) et a terminé parmi le peloton des 150 coureurs. " Je voulais finir dans le premier groupe mais ça n'a pas marché. J'ai entré dans toutes les attaques parce que je voulais vraiment me retrouver dans la bonne échappée, quitte à me faire lâcher après deux ou trois tours mais j'ai fini dans le peloton parce qu'en fin de course, le peloton a roulé très serré et je n'ai pas voulu risquer de me blesser alors que d'autres courses importantes s'en viennent pour moi ", a-t-il raconté.

François Parisien ainsi que ses coéquipiers Martin Gilbert et Martin St-Laurent font partie de la sélection de l'Association cycliste canadienne pour la préparation européenne pré-championnats du monde. La sélection finale pour les Championnats se fera suite aux résultats obtenus lors des huit courses préparatoires.

Grand Prix de La Petite Patrie (Elio Pizzeria)
Martin Nuckle et Jean-Sébastien Maheu ont pris le départ cet après-midi du critérium de 72 km (1.2. km au tour) au Grand Prix de La Petite Patrie à Montréal. Peter Wedge (Kona) a remporté la course, suivi de Andreas Hessler (Rocky Mountain) et Jean-Sébastien Maheu. Mathieu Toulouse (GearsRacing) a devancé Martin Nuckle au quatrième rang. Nuckle termine donc cinquième de l'épreuve.

Une première échappée de trois coureurs s'est détachée du peloton dès le début de la course. Ils ont complété une dizaine de tours avant de se faire rejoindre par le groupe de chasse de six coureurs dont faisaient partie Nuckle et Maheu. Wedge, Hessler et Maheu n'ont pas tardé à attaquer pour se séparer à leur tour du peloton, avec près d'une trentaine de tours à faire. Ils ont terminé la course en échappée, même si l'écart avec le peloton a parfois été aussi peu que 7 secondes.

Jean-Sébastien Maheu a dû lutter sans répit contre les attaques incessantes de ses opposants de l'échappée. Derrière, avec trois tours à faire, Martin Nuckle est parti seul et a complété un tour en solo avant de se faire rejoindre. Il a ensuite attaqué à nouveau pour finalement croiser le fil d'arrivée seul, en cinquième position. " Même s'il y avait juste une vingtaine de coureurs, le calibre était pas mal bon avec des gars comme Wedge, Hessler, Toulouse, Sébastien Moquin. On était juste deux et on a réussi à pas mal bien se débrouiller quand même. On est satisfait ", a expliqué Martin Nuckle.

Memorial Chris Thater
Tout le reste de l¹équipe a participé au Memorial Chris Thater, exception faite de Martin Gilbert et Alexandre Cloutier qui ne sont pas encore revenus à la compétition depuis les Championnats panaméricains sur piste en Équateur. Le parcours comptait 80 km, à raison de 3 km le tour. Alexandre Lavallée termine 5e alors que ses autres coéquipiers finissent dans le peloton.

Une première échappée d'une dizaine de coureurs, dont Martin St-Laurent, est partie au troisième tour. Ils se sont fait rejoindre peu après par une deuxième dizaine de coureurs. Le groupe de tête a réussi à prendre une bonne avance sur le peloton avant que certains coureurs ne se lassent et passent à l'attaque. Ils seront près d'une dizaine à partir en échappée vers la mi-course, dont Alexandre Lavallée. Ils ont fait plusieurs tours en solo, arrivant même à doubler le peloton, avec 10 tours à faire.

En vue du sprint final, toute l'équipe Navigator s'est mise en place pour protéger et pousser son leader, Mark Walters, vers l'arrivée tout en contrôlant le peloton. Les attaques ne se sont pas faites très menaçantes et Navigator a réussi son pari. " Comme la semaine dernière, le sprint a encore été un peu frustrant parce que des coureurs doublés venaient nous pousser et nous tasser. Je n'ai pas pu attaquer, ni me placer pour le sprint parce qu'ils nous faisaient vraiment entrave. C'était pas mal frustrant comme fin mais je suis assez content quand même vu que je rivalisais avec des gars de bon calibre. Je savais comment gérer cette course-là, ça fait plusieurs fois que je la fais. Un podium aurait été possible je pense, vu que j'étais un des plus costauds au sprint et qu'en temps normal, les coureurs doublés ne participent pas au sprint mais ça s¹est passé autrement", a commenté Alexandre Lavallée.

source : Katia Blanchard, pour l'équipe cycliste Volkswagen - Trek



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive