Grand Prix de Sherbrooke
23 juin 2002

Pascal Choquette termine deuxième au Grand Prix de Sherbrooke

(Sherbrooke, le 23 juin 2002) ­ Carl Dessureault a devancé Pascal Choquette (Volkwagen-Trek) au fil d'arrivée du Grand Prix de Sherbrooke cet après-midi, se méritant ainsi la première position, suivi de Choquette en deuxième et de Yann Deville (Médico Sportif / Cycles G. Rioux) en troisième. Le critérium de 60 km, à raison de 1.7 km le tour, s'est déroulé dans des conditions plutôt pénibles, vu le temps chaud et humide.

Le début de la course a été très animé par de nombreuses attaques menées en grande partie par l'Équipe Volkswagen-Trek, représentée par Pascal Choquette, Martin Nuckle et Corey Gladish. " On a fait du beau travail d'équipe en début de course. On était dans tous les coups quand ce n'est pas nous qui les organisions ", a commenté Martin Nuckle qui s'est mérité le quatrième rang malgré une crevaison en pleine échappée. Nuckle avait réussi à se détacher du peloton avec deux autres coureurs pour compléter environ 8 tours avant de se faire rattraper par un petit groupe. Alors qu'il reste encore 28 tours à faire, Nuckle est victime d¹une crevaison et doit se retirer le temps de changer son pneu. À son retour, il rejoint tout de suite le peloton qui avait rattrapé le petit groupe de meneurs qu'il venait d'abandonner.

Au 11e tour, Pascal Choquette part en échappée, suivi de Carl Dessureault et Hughes Lapointe (Médico Sportif / Cycles G. Rioux). Ils vont compléter une dizaine de tours avant que Dessureault ne vienne profiter d'un moment de vulnérabilité de Choquette pour prendre les devants. " Dessureault était vraiment plus fort que moi aujourd'hui et je n'ai rien pu faire quand il m'a attaqué. J'ai pu être devant pour un bout mais j'ai manqué de jus pour cette attaque-là. J'ai passé le reste de la course à lui courir après sans pouvoir le rattraper ", a expliqué Pascal Choquette. Pendant que Choquette avait à se battre contre Dessureault et Lapointe, Martin Nuckle s'est aussi échappé du peloton avec deux autres coureurs à 9 tours de la fin. Ils ont été rattrapés par un quatrième coureur et ils ont fini la course, à quatre, entre le petit groupe des meneurs et le peloton.

Pascal Choquette est tout de même très satisfait de sa deuxième position : " J'ai eu une grosse semaine et considérant l¹entraînement que j'ai fait, le résultat d'aujourd'hui est excellent pour moi. C'est bon pour le moral ! " a-t-il dit. Martin Nuckle est aussi content de sa performance : "Je reprends ma forme, ça va bien. Je n'ai pas pu participer au Tour de Beauce parce que j'étais malade et ma quatrième place constitue un bon retour. "

source : Katia Blanchard, pour l'équipe cycliste Volkswagen - Trek



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive