Ottawa Bicycle Club Grand Prix
Gatineau 14 juillet 2001

1- Brendon Cameron, Sympatico.ca, 2h 41m 58.8
2- Christophe Cheseaux, André Lalonde Sport, 2h 42m 00.6
3- Chris Hugenholtz, Isotech, 2h 42m 01.2
4- Mathieu Boucher, André Lalonde, 2h 42m 02.0
5- Charles Dionne, 7 Up/Colorado Cycl., 2h 42m 03.0
7- Francois Parisen, Volkswagen Les Ailes, 2h 42m 04.9
9- Jean Francine Racine, Ste Foy QC Métro, 2h 42m 06.0
19- Bruno Langlois, Volkswagen Les Ailes, 2h 42m 11.9
35- Czeslaw Lukaszewicz, Servisco, 2h 42m 53.2
Tous les résultats

L’équipe Volkswagen – Les Ailes en action au Grand Prix OBC d’Ottawa

Ottawa, Ontario – 14 juillet 2001. Le Grand Prix cycliste OBC d’Ottawa était présenté samedi sur le sélectif parcours du parc de la Gatineau. Au menu du jour, les membres du peloton devaient compléter cinq boucles de 21 kilomètres. Détail important à mentionner, les derniers kilomètres avant la ligne d’arrivée étaient en passablement escarpés, ce qui a brouillé les cartes de certains en fin de course, particulièrement celles de l’équipe Volkswagen – Les Ailes.

«Nous avons très bien contrôlé la course, mais nous avons démarré le sprint final trop tôt», a indiqué François Parisien, en résumant l’épreuve. Nuclke (Martin), Dionne (Charles) et moi sommes partis en sprint 100 mètres trop tôt. À 50 mètres de la ligne, j’ai manqué de jus !». Profitant de la baisse de régime de leurs adversaires, un cycliste de la formation Sympatico.ca s’est faufilé pour aller chercher la victoire.

Avant le sprint final, Martin St-Laurent (Volkswagen – Les Ailes) a animé la course en compagnie de trois autres coureurs. Profitant du travail effectué par ses équipiers dans le peloton, l’échappée du groupe de St-Laurent aura tenu le coup durant trois tours. «J’étais très fort durant la dernière montée de la boucle et dans ma tête, je me rendais jusqu’au bout.»

Malheureusement pour le cycliste de Laprairie, Czeslaw Lukaszewicz et Charles Dionne ont permis au peloton de revenir sur les quatre fugitifs alors qu’il restait moins d’une dizaine de kilomètre à faire. «Revenu dans le peloton, j’ai essayé à nouveau de m’échapper, mais sans succès. Mes jambes étaient beaucoup moins fraîches que celles des autres», a expliqué St-Laurent, qui avait laissé son énergie durant ses trois tours de cavale.

Au classement général, Francois Parisien a pris le sixième rang tandis que ses équipiers Martin Nuckle ont terminé 13e, Marc-André Salois 14e, Cory Jay 15e, Bruno Langlois 16e et Martin St-Laurent un peu plus loin dans le peloton.

Texte : Mathieu Laberge



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d´autre ?

page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
vélo ski de fond plongeon
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive