8 février 2005

L' homme est à l'image de l'athlète qu'il a été, c'est-à-dire un géant. De l'avis de plusieurs, Pierre Harvey fut l'un des plus grands athlètes de l'histoire au Canada.

Discipliné, intègre et passionné, voilà trois qualités qui ont marqué la carrière de Harvey et qui le guident encore aujourd'hui, à 47 ans, dans sa vie de tous les jours.

Pierre Harvey a fait partie du paysage sportif canadien pendant deux décennies, étant l'un des très rares athlètes à avoir participé aux Jeux olympiques dans deux disciplines différentes - et pas les moins exigeantes -, soit le cyclisme (sur route) et le ski de fond.

En vélo, il a pris part aux Jeux de Montréal (1976) et de Los Angeles (1984), alors qu'en ski de fond, il était de la délégation canadienne à Sarajevo (1984) et à Calgary (1988). Il s'était aussi qualifié en cyclisme pour les Jeux de Moscou (1980), mais le Canada avait boycotté ces Jeux pour des motifs politiques.

Pierre Harvey a mis fin à sa carrière à l'issue de la saison de ski de fond en 1988, mais il n'est pas resté inactif.

« Je fais encore une heure de ski (hiver) ou de vélo (été) tous les matins avant de travailler, raconte-t-il. C'est devenu un mode de vie. Je pratique deux activités que je peux faire jusqu'à ma mort. Il n'y a pas d'âge pour le vélo et le ski de fond. »

Trois enfants sportifs
Harvey vit dans la région de Mont Sainte-Anne à Québec, soit dans la coquette municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges.

Lui et la mère de ses enfants, Mireille Belzile, n'habitent plus sous le même toit depuis peu, après 25 ans de vie commune. Néanmoins, ils vivent en garde partagée auprès de leurs trois enfants qui sont tous actifs sur le plan sportif.

« Le dépassement par le sport, c'est une valeur que j'ai toujours voulu inculquer à mes enfants car ça nous sert toute la vie», insiste Harvey.

L'aîné de la famille, Alex, a 16 ans et il est en secondaire V. Il se veut déjà un athlète de la relève en ski de fond et en vélo de montagne.

Quant à Sophie, 14 ans (secondaire III et Laurence, 11 ans (6e année), elles font partie des réseaux de compétition en ski de fond et en vélo et s'y débrouillent très bien.

« Depuis un an, je suis incapable de suivre mon fils Alex, tant en ski de fond qu'en vélo !, raconte Harvey. Même si je m'entraîne quotidiennement et que je participe au circuit de Maîtres, Alex est rendu à un niveau supérieur. »

Un ingénieur actif
Harvey est ingénieur de formation et pratique sa profession dans la région de Québec.

« Je suis diplômé de l'Université Laval en 1982. Je suis ingénieur depuis 23 ans et j'ai presque toujours travaillé dans mon métier.

« Aujourd'hui, je suis à l'emploi de Precicad, une firme hautement spécialisée dans le monde de l'ingénierie appliquée et de la biomécanique. C'est fascinant.

« Pour le reste, je fais beaucoup de taxi à voyager les enfants à diverses compétitions. Je fais des sorties en ski de fond, en ski alpin et en vélo, je vais au cinéma, bref je mène une vie active. Je ne m'ennuie pas.

« Une fois par année, je pars avec mon fils pour une grande randonnée de vélo pour le plaisir de la découverte. L'an dernier, nous sommes allés en Virginie. Plutôt que d'aller à la chasse, à la pêche ou au golf, je me paie des vacances à vélo. Il existe une belle complicité entre Alex et moi. »



nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net