22 juin 2005


Amputé du bras droit, Mark Breton était heureux
de participer à ses premiers Mardis cyclistes de Lachine, hier.
photo : Olivier Jean

Amputé du bras droit à la suite d'un accident d'auto

Mark Breton : un bel exemple de courage

Il y avait un nouveau visage hier soir au parc Lasalle.

En fait, c'était la première fois que Marc Breton, un membre de la formation handisports du Québec, participait aux Mardis cyclistes Saputo de Lachine.

Amputé du bras droit, Breton a pris le départ des Mardis cyclistes en endossant le maillot Élicycle-Sports-Experts.

« J'ai décidé de tenter l'expérience, a expliqué l'athlète de Charlesbourg. C'est un bon entraînement en vue des championnats canadiens sur piste et sur route. »

Breton participera au camp d'entraînement de l'équipe canadienne handisports vendredi et samedi, au Vélodrome de Bromont.

« Je reviendrai probablement à Lachine la semaine prochaine, avant de prendre part aux championnats canadiens sur piste à Calgary, et sur route à Kamloops, tout de suite après. »

Âgé de 32 ans, Breton a réalisé un rêve l'an dernier en participant aux Paralympiques à Athènes, finissant cinquième au contre la montre et dixième à la course sur route.

« J'ai vécu une expérience formidable que je n'oublierai jamais, a-t-il dit. Au cumulatif, j'ai réussi à me classer septième au monde. En 2008, il est certain que je serai à Pékin. »

Réanimé quatre fois
Breton se dit chanceux d'être encore en vie.

« J'ai été réanimé quatre fois par les ambulanciers qui m'ont trouvé dans ma voiture. Elle s'était fendue en deux sur un garde-fou. Je me suis endormi au volant à Stoneham et en me réveillant, un mois et demi plus tard, je n'avais plus mon bras droit.

« Je voulais faire carrière dans la musique tout en allant à l'École de l'humour, a-t-il mentionné. À la suite de l'accident, j'ai dû changer mes orientations. C'est de cette façon que j'ai décidé de me lancer dans le vélo. »

Six ans plus tard, en 2002, Breton était couronné champion canadien cycliste pour handicapés et a eu la chance ensuite de participer aux championnats du monde.

« C'est drôle à dire, mais cet accident m'a donné plus de bonnes choses dans la vie que de mauvaises », a conclu Breton.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net