16 juin 2006

Danny Patte le feu

Jacques Sennéchael

Le coureur de l’équipe Tiaa-Cref a pris 16 petites secondes à Valeryi Kobzarenko des Navigators au contre-la-montre. Ce dernier enfile le jaune avec les mêmes 16 mêmes petites secondes d’avance sur le même Danny Patte. Rien n’est donc joué dans ce Tour de Beauce.

La caravane du Tour de Beauce le savait ce matin en arrivant à Saint-Jean de la Lande, lieu du contre-la-montre de 15 kilomètres: le porteur du maillot jaune va changer, reste à savoir avec combien de secondes d’avance sur ceux qui peuvent revendiquer la place de leader. C’est Danny Patte de Tiaa-Cref, ex-champion du monde de la discipline en 2001 chez les moins de 23 ans qui a fait la meilleure opération. Avec un temps de 20 m 40 s, il devance Valeryi Kobzarenko de 16 secondes et Sergey Lagutin de 33 secondes. Au général, l’Ukrainien Kobzarenko enfile la précieuse tunique. Sa belle étape d’hier lui permet d’avoir une minuscule avance sur l’américain de Tiaa-Cref, son collègue Ouzbek Serguey Lagutin, arrive tout juste derrière Patte au général. Stefan Parinussa des Sparkasse n’a pas fait honte à son maillot jaune qu’il portait jusqu’à ce matin. Il limite la casse en terminant à 1 m 28 s de Patte, prenant du même coup une honnête 4e place au général. «Je pensais finir plus loin que ça, le relief du parcours me convenait finalement pas si mal» a-t-il souligné la ligne à peine franchie.

S’il y en avait un qui n’avait aucun doute de monter sur le podium, c’est bien Danny Patte. Le coureur des Tiaa-Cref a fait une très belle étape hier, tout en étant protégé par ses équipiers. Le contre-la-montre représente SA grosse journée de travail: «Je connais bien le parcours, j’étais confortable et je connais ma valeur dans la discipline. La seule chose que j’ignorais, c’est combien de secondes je pouvais reprendre. La course n’est pas finie. Les Navigators sont cependant très forts, tous les Navigators, pas justes les deux sur le podium.» Les autres membres de son équipe en ont profité pour lever le pied, ils devront soutenir solidement leur leader dans les prochains jours.

Du côté des Canadiens, Svein Tuft des Symmetrics manque de peu le podium. Il est cependant satisfait, le médecin qui lui a prescrit des antibiotiques l’avait prévenu que dans les sept jours il irait mieux, c’est exactement ce qui s’est passé. Mark Walters des Navigators 14e, empêchant du même coup Jean-Sébastien Maheu de récupérer le maillot bleu de meilleur Canadien. David Veilleux termine à une très honorable 25e place à 1 m 32s de Danny Patte. Il a utilisé pour l'occasion un prototype de vélo de contre-la-montre monocoque carbone Louis Garneau qui devrait être sur le marché en 2007. Le jeune Québécois espère bien gérer son effort jusqu'à la fin de ce Tour.

Ce soir, le critérium dans les rues de Saint-Georges ne compte pas dans le classement au temps mais uniquement pour les points. Les coureurs doivent cependant participer pour ne pas se faire exclure de la course.

On peut d’ors et déjà vous dire que l’étape de demain à Québec ne va pas être de tout repos. Les Navigators vont être intraitables, pas question de laisser partir les Tiaa-Cref ou les Tecos Trek. Quant à Stefan Parinussa, il devra se trouver des amis dans les autres équipes. Si je devais me risquer à une prévision, je dois vous avouer que l'Ouzbek Sergey Lagutin m'a beaucoup impressionné hier sur le mont Mégantic. Mais rien n’est donc joué dans ce 21e Tour de Beauce, les quatre coureurs en tête du général se classent dans un petit mouchoir d’une quarantaine de secondes.

La citation du jour
«La course se termine dimanche.»
Stefan Parinussa, ex-maillot jaune des Sparkasse pour signifier qu’il n’a pas dit son dernier mot.

Roue Libre
L’antidopage version beauceronne. Lors de l’étape d’hier au mont Mégantic, les coureurs concernés ont dû se rendre au Pavillon de la Voie-Lactée. Tout un programme !

Les Sparkasse n’avait pas prévu de porter le maillot jaune pendant ce Tour de Beauce. Ils ont donc emmené le minimum de bagages, notamment en laissant leur beau vélo de contre-la-montre à la maison. Pour équiper Stefan Parinussa, les Calyon ont généreusement prêté une roue arrière, des barres de guidon ont été trouvées et les ouvertures du casque soigneusement bouchées avec du tape.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net