5 juillet 1988

Le Canadien s'est échappé dans la
première étape du Tour de France :
la victoire que Bauer attendait

Pierre Hamel

MACHECOUL
Le Canadien Steve Bauer a obtenu hier la victoire qu'il recherchait depuis très longtemps. A Machecoul, au sud-ouest de Nantes, lors de la première étape du Tour de France, il a devancé de huit secondes le peloton tiré par les grands sprinters belges Vanderaerden et Planckaert pour ainsi enfiler le célèbre maillot jaune.

À 11 kilomètres de l'arrivée, alors que les ténors du peloton étaient revenus sur une échappée de quatre coureurs, Bauer a joué le tout pour le tout. «J'avais le vent dans le dos et j'ai vite compris que ça pouvait être une bonne échappée», a-t-il expliqué. Il a vite creusé un écart de 30 secondes qu'il a conservé jusqu'à quelques kilomètres de la ligne alors que le peloton a littéralement fondu sur lui. Au dernier kilomètre, il gardait toujours une quinzaine de secondes d'avance sur ses principaux poursuivants. A quelques dizaines de mètres de la ligne d'arrivée, Bauer a levé les bras au ciel en signe de victoire. Peu s'en est alors fallu pour qu'il perde le maillot jaune au profit de Teun Van Vliet qui avait accumulé quelques bonifications au cours de cette première étape.

À l'arrivée, Bauer a demandé au représentant de la chaîne américaine CBS si la bouteille de champagne était prête... Faut dire que Bauer n'a pas toujours eu les résultats qu'il méritait. Depuis deux ans, il s'est souvent très bien classé dans les classiques printanières, ses courses de prédilection, sans en remporter une. Mais cette année, on sentait que la grande victoire approchait. Huitième de Paris-Roubaix, Bauer s'est fait la main en gagnant le Tour de l'Oise et en décrochant une surprenante deuxième place au Tour de Suisse à quelques semaines du départ du Tour de France.

« Je me sens bien, mentalement et physiquement, et je pense que je peux courir un très bon Tour », nous avait-il dit tout juste avant le départ. Faut croire qu'il commence à se connaître drôlement bien, le jeune homme de Fenwick, Ontario.

***

Cette victoire n'est pas sans rappeler celle d'Alex Stieda qui avait été le premier Canadien à enfiler le maillot jaune en 1986. A la différence près que Stieda n'avait pas gagné une étape mais qu'il avait mérité le grand honneur d'enfiler la célèbre tunique jaune grâce aux bonifications.

Et comme Stieda en 1986, Bauer a perdu le maillot dès l'après-midi lors du contre-la-montre par équipe. Pourtant, son équipe, Weinmann La Suisse, a terminé deuxième à seulement 24 secondes des Panasonic.

Bauer se doutait bien qu'il perdrait son maillot mais la victoire du matin était tellement réconfortante qu'il a vite oublié cette petite contrariété et récupéré sourire aux lèvres les clés de la Peugeot 205 que chacun des gagnants d'étape reçoit.

***

Le petit village de Machecoul a été littéralement envahi hier. En fait, les 3000 personnes qui composent la caravane du Tour équivalent la population entière du village... Le torchon brûle entre le directeur sportif de l'équipe de Bauer, Paul Koechli, et les patrons de Weinmann. Ceux-ci ont d'ores et déjà décidé de ne plus commanditer l'équipe l'an prochain. Les récents résultats de Bauer devraient permettre à Koechli de trouver de nouveaux partenaires... C'est Raymond Poulidor qui est maintenant l'analyste lors des reportages en direct à Antenne 2. Il remplace Jacques Anquetil, décédé l'automne dernier. Curieux le destin; au début des années 60, ces deux très grands cyclistes ont divisé la France à chacun des Tours auxquels ils ont participé.

Malgré la grève...

La première étape du Tour de France, 91,5km entre Pontchâteau et Machecoul, a été perturbée en début de matinée par les grévistes des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Les coureurs ont passé la manifestation au ralenti mais les voitures des directeurs sportifs ont été bloquées environ un quart d'heure. Un nouveau départ a remis les choses en ordre.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net