22 juillet 1988

Steve Bauer : une rançon de deux minutes

Pierre Hamel

CLERMONT-FERRAND
Hier, dans l'ascension du Puy-de-Dôme, Steve Bauer a payé pour tous les efforts qu'il a consentis depuis le début de ce tour. Il a perdu plus de deux minutes sur les meilleurs grimpeurs. Mais à moins d'une défaillance dans le contre-la-montre individuel, demain, Bauer devrait terminer parmi les cinq premiers de ce Tour de France.

Ce n'est que plusieurs minutes après son arrivée au Puy-de-Dôme que Bauer nous a un peu raconté sa difficile journée. «Dans l'étape de mercredi, entre Ruelle et Limoges, j'ai été piégé dans un second peloton par les leaders au classement. J'ai dû faire un gros travail pour revenir avec eux.»

Fatigué, Bauer était un peu inquiet au départ de cette dernière étape de montagne. «Heureusement, les leaders n'ont pas roulé trop fort sauf quand l'Allemand Rolf Golz et le Danois Johny Weltz ont attaqué au 71e km. Ç'a duré à peu près une demi-heure et après ça s'est un peu calmé», explique Bauer.

Avec les premiers Il a commencé l'ascension du Pys-de-Dôme avec les tous premiers du peloton de tête, «mais je n'étais pas dans l'allure même si le rythme n'était pas très rapide», souligne le Canadien.

Quand je lui ai confirmé qu'il avait perdu un peu moins de deux minutes sur le Hollandais Theunisse, Bauer a eu cette réplique cinglante: «De toute façon, aujourd'hui, il serait déclaré positif.»


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net