19 juillet 2007

Le Québec revient en force

Pierre Hamel

Amos – Wow ! Quel critérium. Au moment où vous lirez ces lignes, peut-être que le classement général ne sera même pas officialisé. Des dizaines de coureurs ont été éjectés du peloton principal au fil des 45 tours de ce court circuit de 1,4 km. Certains ont perdu plus de cinq tours. La jolie (!) petite bosse qui servait de final a vraiment causé beaucoup de dégâts.

L’échappée victorieuse s’est formée à une dizaine de tours de la fin. Menée par Benjamin King et Grant Van Horn de la formation nationale américaine, Guillaume Blais-Dufour de l’équipe du Québec, du futur vainqueur, le Japonais Hayato Yoshida et de sept autres coureurs, cette échappée a réussi à conserver son capital de secondes jusqu’à la fin. Le peloton principal a finalement échoué à 41 secondes sans la présence de l’extra-terrestre.

Victime d’une chute dans l’avant-dernier tour, le maillot brun Tom David, a tout de même bénéficié du temps du peloton principal. Malgré les éraflures, l’extra-terrestre affichait un large sourire. Il a même ajouté en jetant un coup d’oeil sur sa cheville ensanglantée : « Ça va me prendre une paire de nouveaux bas ! » Il nous a ensuite expliqué qu’il avait voulu durcir la course à quelques reprises en caracolant seul en tête. « C’était le fun », a conclu le phénomène.

L’équipe du Québec a bien joué ses cartes tout au long de ce critérium. Il y avait toujours un de ses coureurs qui se glissait dans les échappées. Les deux Guillaume (Boivin et Blais-Dufour), Simon Lambert-Lemay et Hugo Houle se sont pointés le bout du nez à quelques reprises. Blais-Dufour était particulièrement juteux! À un moment donné, il luttait même pour le maillot brun. « Je savais que l’écart me rapprochait de plus en plus du maillot (Ndlr. Avant ce critérium, il avait 1m04s de retard sur David) mais vers la fin j’ai commencé à manquer un peu de jus. J’avais fait de gros efforts en début de course. J’ai donc décidé de jouer la carte de la prudence », a expliqué avec beaucoup d’assurance le jeune homme qui a finalement terminé troisième de l’étape.

Au classement général, il occupe maintenant la troisième place à 21 secondes de David. Boivin est toujours en embuscade en 5e position à 39 secondes du leader. Les deux plus costauds de la formation nationale américaine, Taylor Phinney et Benjamin King, sont intercalés entre les deux Québécois. Phinney est toujours à 8 secondes du Néo-Zélandais pendant que Benjamin King est remonté à 30 secondes.

La prochaine étape ne sera pas piquée des vers. C’est un circuit urbain de 78 km où l’on passe à dix reprises la montée du Belvédère, la découverte de l’an dernier. « Tu peux être sûr que je vais être là. J’vais la gagner », a conclu en esquissant un sourire le gagnant de l’an dernier, Guillaume Blais-Dufour.

Les citations du jour
« Chu ben content de mes gars »
Guillaume Blais-Dufour, en référence au beau travail de l’équipe du Québec

« Je ne sais pas trop pourquoi mais je suis déçu !!! »
Taylor Phinney en faisant la moue après la course

– « Je voudrais dire bonjour à mon maire »
– « On dit pas mon maire, on dit ma mère »
Patrick Deshaies, le Président du Club cycliste d’Amos, au micro avant le début de la course et Josée Robitaille de Radio-Tour au milieu de la foule

Roue Libre
• À l’Hôtel Queen, juste en bas de la petite bosse du final, la terrasse était bondée et la grosse bière coulait à flot. Et tout ce beau monde applaudissait les coureurs au passage au son des succès des années ’60. On a reconnu l’air envoûtant de « Tu te souviendras de moi » et la non moins pétillante « La Bamba ».

• L’assistance était nombreuse et enthousiaste. La ville d’Amos a fait honneur à sa réputation d’être la Mecque du vélo en Abitibi. Le parcours était sélectif (990 m d’ascension au total) et on a beaucoup aimé la vue que nous offrait le sommet de la petite bosse. Le pont, la rivière Harricana et la Cathédrale d’Amos en un coup d’oeil, c’était plutôt sympathique. On a évidemment profité de notre passage pour piquer une jasette avec Karol-Ann Canuel, dont le portrait sera publié dans le prochain Vélo Mag.

• Vous auriez aimé lire une citation du vainqueur de l’étape ? Ben, vous essaierez de parler à un coureur et à un entraîneur japonais qui ne parlent pas anglais mais qui disent oui à chacune de nos questions.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net