19 juillet 2007

L'extra-terrestre frappe encore !

Pierre Hamel

Val-d’Or – On l’a constaté au cours des deniers jours, Tom David affectionne les efforts en solitaire. « Je n’aime pas beaucoup les gros pelotons », nous-a-t-il répété aujourd’hui. De là à inscrire une autre victoire au contre-la-montre individuel fétiche du Tour de l’Abitibi, il n’y a qu’un pas que le Néo-Zélandais a franchi allègrement. Il a devancé l’Américain Taylor Phinney de 3 secondes et un autre Américain, Travis Burandt de la formation Hotel San Jose. Au classement général, il possède une petite avance de 8 secondes sur Phinney et Guillaume Boivin, auteur d’une performance moyenne aujourd’hui, suit à 39 secondes.

Guillaume Boivin n’était pas très volubile après sa prestation. « On ne voyait rien dans le tunnel et je me suis trompé de chemin. Je me suis retrouvé face à un mur et j’ai dû rebrousser chemin », a raconté celui qui avait terminé 6e l’an dernier à ce même contre-la-montre. Disons, pour être poli, que le jeune homme n’était pas dans un très grand jour. Son coéquipier, Stéphane Cossette, porteur du maillot brun au départ de l’étape, a dégringolé au classement général (37e à 2 m 05 s). « J’ai fait ce que j’ai pu mais je ne suis pas un spécialiste de ce genre d’exercice. » Quand on lui a suggéré qu’il restait encore la possibilité de conquérir le maillot orange, il a rétorqué du tac au tac : « J’ai pu le choix. »

On vous avait dit hier que certains coureurs de la formation nationale américaine auraient une revanche à prendre ce matin. Taylor Phinney ne nous a pas fait mentir. « Après notre mésaventure d’hier, je voulais absolument réaliser une grande performance. Je suis meilleur quand je suis fâché... », a raconté, après la course, le fils de Davis Phinney.

Ce soir, toute la caravane se déplace à Amos. On y dispute un critérium de 63 kilomètres dans un petit quadrilatère de 1,4 km. Ça va chauffer. Les Québécois et les Américains sont friands de ce genre de course. Notre p’tit doigt (vous le reconnaissez) nous dit qu’ils vont tenter d’éplucher le Kiwi ! On ne pense pas que David va encore se taper un petit contre-la-montre dans les rues d’Amos. Une petite bosse, des virages serrés et un gros peloton. Peureux, prière de s’abstenir. On a la malheureuse impression que le service médical va vivre une soirée intense.

Les citations du jour
« Est-ce que ça veut dire qu’on va devoir défendre le maillot brun ce soir ? »
Tom David à l’intention de son directeur sportif après sa victoire au CLMI

– « Hey grand-papa qu’est-ce que tu fais » ?
– « Rien mon gars, je suis à ton service! »
Dialogue entre Stéphane Cossette et son grand-père

Roue Libre
• Christophe Prémont, un coureur belge de la formation VC Ardennes, n’en menait pas large ce matin avant de descendre dans la mine. Il est venu voir la chauffeure de la grenouille (un super gros 4 X 4 qui transporte une vingtaine de cyclistes) et lui a dit qu’il était claustrophobe. « On m’a prescrit des médicaments mais je ne sais pas comment je vais réagir. La dernière fois que je suis descendu dans une grotte, ça ne s’est pas très bien passé », a-t-il expliqué à la jeune femme un peu embêtée. Celle-ci lui a suggéré de prendre place à l’avant du véhicule et lui a expliqué que s’il descendait au fond de la mine, il ne pourrait pas remonter avant une bonne trentaine de minutes. Le jeune homme nous a regardé et il nous a dit : « Ce serait dommage que je sois sorti de la course à cause de ça. » Il a ensuite jasé avec un autre coureur qui avait vécu la même peur l’an dernier. Nous l’avons quitté lorsque la grenouille s’enfonçait dans le tunnel de la mine. Il était anxieux, nous aussi... Quand nous l’avons revu à la fin de la course, ce n’était plus le même coureur (28e à 1m17s du vainqueur). « Ça s’est très bien passé. J’ai beaucoup aimé le parcours. Dans la mine, j’ai même dû m’arrêter une dizaine de secondes parce que je glissais. » Quand nous l’avons quitté, il parlait encore de sa course à son directeur sportif. Il n’était plus anxieux. Nous non plus.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net