17 juillet 2007

Tout ça pour une poignée de secondes !

Pierre Hamel

Tel que prévu, l’équipe nationale américaine et l’équipe du Québec ont dominé le contre-la-montre par équipe. La formation Garneau-Crocs de Québec a surpris avec une troisième place.

Val-d’Or – Sont fous ces coureurs! Malgré une température exécrable, ils ont quand même pris des risques afin de compléter en bonne position le contre-la-montre par équipe, une discipline qui allie la beauté du geste à l’effort.

C’était clair au départ, les membres de l’équipe nationale américaine n’avaient qu’un seul objectif : la victoire d’étape. Encouragés par Daniel Summerhill, ils sont partis sur les chapeaux de roues et n’ont jamais ralenti (11m05s sur une distance de 8,6 km). Au fil d’arrivée, ils ont devancé les coureurs de l’équipe du Québec d’une couple de secondes. Quand on leur a montré leur temps, ils ont paru surpris. « Shit, je pensais qu’on était descendu sous la barre des 11 minutes », a lâché Summerhill en faisant la moue.

Du côté de l’équipe du Québec, on était serein malgré cette petite défaite. « On n’a pas très bien travaillé, a expliqué avec justesse le porteur du maillot brun, Guillaume Boivin. On était un peu comme un trio dans une game de hockey. » N’empêche, le jeune homme de Jonquière conserve toujours une mince avance (4 secondes) sur son plus sérieux rival l’Américain Taylor Phinney.

Mais la surprise de la soirée, c’est la solide performance de la formation Garneau-Crocs qui a accédé à la troisième marche du podium. Jean-Yves Labonté, le légendaire directeur de l’équipe, était plutôt fier de sa gang. « On finit à 12 secondes des meilleurs et on a perdu un peu de temps à cause d’une autre voiture d’équipe. » Ça n’a pas empêché François Chabot de lancer : « On est hot man, on est hot ».

Prochaine étape : une épreuve sur route entre Senneterre et Val-d’Or. Notre p’tit doigt nous dit que la valse des secondes ne fait que débuter.

Les citations du jour
« Vous n’avez pas froid avec vos p’tites robes d’été ? » Guillaume Boivin aux hôtesses du Tour, bien emmitouflé dans une couverture de laine

Roue Libre
• À n’en point douter, les coureurs de la formation américaine South Central Developpment USA, ont remporté le concours de mode ! Maillot blancs très ajustés avec un fond noir qui découpait super bien leurs muscles fessiers. Et, en prime, des bas golf aux couleurs écossaises.

• Pour lutter contre les intempéries, peu de coureurs avaient enfilé un coupe-vent ou des manches. Plusieurs grelottaient. Particulièrement les ados montés sur des « frame » de chats.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net