26 mars 2005

Des chutes et beaucoup de médailles

Pierre Hamel

Une soirée fertile en émotions au Vélodrome ADT Event Center. La Canadienne Mandy Poitras obtient son meilleur résultat à vie dans la course aux points.

Los Angeles – Mandy Poitras rêvait d’un top 5 dans la course aux points, une discipline qu’elle apprivoise depuis seulement une couple d’années. À la fin d’une course très spectaculaire marquée par un coup fumant de l’Italienne Vera Carrara – elle a gagné un tour sur le peloton à la mi-course – Poitras s’est retrouvée seule en tête et elle a réussi à gagner l’avant-dernier sprint. Mais comme le classement était très serré, la Russe Olga Slyusareva, quadruple Championne du monde, a tout tenté pour rejoindre l’Italienne Carrara. Le peloton de tête a fondu sur Poitras et celle-ci a dû se contenter des 5 points de son sprint gagnant. Ce qui lui a valu une belle 7e place.

« Je suis un peu déçue, a raconté après la course la toute petite athlète de 33 ans. Je n’ai jamais été aussi bien préparé et en forme de toute ma vie. J’ai eu un peu peur d’attaquer au milieu de la course (NDLR L’an dernier, elle avait littéralement explosé aux Championnats mondiaux) et c’est pourquoi j’ai tenté le tout pour le tout (do or die) à une vingtaine de tours de la fin. » Pour la première fois de sa vie, la jeune femme de Vancouver a caracolé en tête, seule, pendant une quinzaine de tours. « Disons que je me suis aperçue que j’étais capable de tenir mon bout et de faire autre chose que les sprints. » À n’en point douter, elle sera à surveiller dimanche dans la course scratch (10 km), sa spécialité.

L’autre Canadien inscrit au programme de la soirée était Travis Smith, un spécialiste du kilomètre contre-la-montre. Résident de Long Beach depuis cette année, Smith, connaît cette piste comme le fond de la poche de son maillot. Il en est à sa première année complète sur le circuit de la Coupe du monde. Entraîné par l’Américain Erin Hartwell, le jeune homme de 25 ans progresse bien. « Mon départ a été très rapide et j’ai réussi mon meilleur temps à vie après 500 m. La suite a été beaucoup plus difficile, a-t-il reconnu en riant. Je vais devoir m’entraîner encore plus fort pour réussir à maintenir ma vitesse dans le dernier 500 m. » Il a finalement décroché la 13e place (1m05s263) à plus de quatre secondes de Theo Bos, le Hollandais volant. Mais il est seulement (!) à deux secondes d’un groupe de coureurs qui patauge entre la 6e et la 9e place. « C’est mon prochain objectif », a conclu l’athlète à la bouille fort sympathique.

La bataille épique entre le Hollandais Bos et les deux Anglais, Chris Hoy (Champion du monde en titre et médaillé d’or à Athènes) et Jason Queally, a soulevé la foule à plusieurs occasions. À chaque passage chronométré, le foule hurlait son plaisir quand l’un ou l’autre des concurrents battait le meilleur temps de passage. Le « Bos » leur en a donné pour leur argent.

Le tournoi de keirin a soulevé aussi les passions. La foule, qui remplissait à pleine capacité le vélodrome ADT Event Center, a été témoin, comme c’est toujours le cas dans cette discipline, de chutes très spectaculaires. L’Australien Jobie Dajka et le Français Arnaud Tournant auront sans doute bien de la misère à se lever demain matin car ils ont laissé quelques morceaux de peau tout juste après la ligne d’arrivée. C’est finalement le Hollandais Teun Mulderun qui a décroché la médaille d’or devant le représentant de la Barbade, Barry Forbe et le vétéran (!) australien de 33 ans Shane Kelly.

Enfin, à la poursuite individuelle, l’Allemand Robert Bartko a retrouvé le titre qu’il avait déjà conquis en 1999 en battant le champion en titre, l’Espagnol Sergi Escobar. Le Hollandais Levi Heimans a décroché la médaille de bronze.

Samedi, le programme est encore très chargé : la finale du 15 km scratch féminin, la finale de la poursuite individuelle chez les femmes, la finale de la poursuite par équipe et le très attendu tournoi de vitesse chez les hommes.

La citation du jour
« Je ne comprends pas l’écart de quatre secondes qui me sépare du Hollandais Bos. Je suis sûr que je m’entraîne aussi dur et aussi fort que lui. Ça doit être génétique... »
Travis Smith, spécialiste du kilomètre contre-la-montre

Roue Libre
Au pays d'Arnold et de Georges

• Il y avait un peu de sirop d’érable au déjeûner ce matin. On s’est informé sur la cabane à sucre la plus proche de notre hôtel. Ça doit bien couler dans le coin, il fait 20C !!!

• On en entend parler depuis des années. Les Américains ont un sérieux problème d’obésité. Nous avons bien vu quelques grosses personnes (beaucoup de jeunes d’ailleurs) mais ce n’est rien à côté de l’obésité des automobiles. Des gros chars, rien que des gros chars luxueux. Remarquez, peut-être que l’un ne va pas sans l’autre.

• On a profité de la présentation des Championnats mondiaux pour annoncer la tenue d’une grande course par étapes (Tour of California). Un projet ambitieux qui se tiendrait en février 2006. Et on ne s’est pas gêné pour invoquer le prestigieux Tour de France. « Y l’ont-tu l’affaire les Zaméricains ? »


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net