26 août 2004

Ça sent la médaille !

Pierre Hamel

Aujourd’hui et demain, on présente les dernières épreuves de vélo à ces Jeux d’Athènes. Les chances du Canada de remporter une médaille sont excellentes. Place au vélo de montagne.

Athènes – La présentation du cross-country à ces Jeux d’Athènes a failli être sérieusement compromise suite à un incendie d’une rare intensité qui a rasé une partie des installations la semaine dernière. Les organisateurs ont été plutôt discrets sur la chose mais ils ont dû modifier une partie du parcours. « Ils ont ajouté un sentier ce qui rend la course plus technique. Ça nous avantage », a expliqué Alison Sydor, la médaillée d’argent aux Jeux d’Atlanta.

Le parcours de cross-country est situé au pied du mont Parnitha.Il comprend des chemins forestiers, des sentiers et des sections techniques rocheuses. L’équipe canadienne est prête à l’affronter. Alison Sydor, Kiara Bisaro, Seamus McGrath et Ryder Hesjedal ont passé les dernières semaines en stage à Annecy en France. Yuri Kashirin, l’entraîneur de l’équipe nationale, était avec eux.

La Québécoise Marie-Hélène Prémont n’a pas voulu participer à ce dernier camp de préparation. « Marie-Hélène aime ça être dans ses affaires, a expliqué son entraîneur Michel Leblanc. Les voyages, ce n’est pas son fort. On a une bonne recette depuis quelque temps et on a décidé de la garder. » Il y a quelques semaines, la jeune fille au sourire éclatant, est allée s’entraîner à Phoenix pour s’acclimater à la chaleur. Il faisait 42C et elle a sué à son goût.

Chez les femmes, la Norvégienne Gunn-Rita Dahle est la grande favorite pour décrocher la médaille d’or. Elle est presqu’intouchable. Mais on aime bien les chances de Prémont d’enfiler celle d'argent. Elle ne cesse d’améliorer ses performances depuis le début de la saison. Et Alison Sydor, qui en est sûrement à ses derniers Jeux, s’est préparée méticuleusement pour ce grand rendez-vous. Elle est en embuscade, prête elle aussi à se sauver avec une médaille.

Chez les hommes, le portrait a un peu changé depuis que le Belge Filip Meirhaeghe s’est retiré de la compétition suite à un contrôle positif à l’EPO. Son retrait forcé ouvre la porte à un autre coureur pour le podium olympique. Le Canadien Ryder Hesjedal pourrait bien en profiter. Deuxième aux Championnats du monde l’an dernier, le coureur de la Colombie-Britannique, est imprévisible. Mais, s’il est dans un grand jour, peu de montagniers sur cette planète sont capables de lui tenir tête.

Les citations du jour
" Dans ce sport. la préparation tient plus de l'art que de la science : on ne peut pas se préparer à 100% à toutes les éventualités. Mais c'est ce que j'aime. On trouve toujours quelque chose de nouveau à améliorer. Je prends beaucoup de plaisir à me préparer."
Alison Sydor


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net