26 juillet 2003

Une chute avantage l'équipe du Québec

Pierre Hamel

L’équipe du Québec a repris du poil de la bête et son leader, Kevin Lacombe, conserve son maillot brun. Le Belge Jurgen Roelandts remporte l’étape disputée entre Preissac et Val-d’Or.

Val-d’Or. Le beau p’tit village de Preissac a été envahi, cet après-midi, par les coureurs du Tour de l’Abitibi. L’atmosphère était à la fête et les coureurs se sont préparés tranquillement pour affronter une course sur route de 103 km pimentée par deux sprints de côte dès le début du parcours. Mais comme c’est souvent le cas depuis le début de ce Tour, la pluie s’est mis de la partie.

Le plan de match de chacune des équipes de tête était à peu près le même en début de course. La chasse aux bonifications était ouverte. Et les trois premiers au classement général ont joué le jeu. Kevin Lacombe voulait augmenter son avance, Matt Crane (Hot Tubes) et Anthony Jaunet (France) la réduire. On anticipait donc un départ très rapide. Le peloton a traversé le pont de bois de Preissac aussi vite que les rapides qui dévalaient dans la rivière.

Au premier sprint de côte (9,8 km), après quelques tentatives d’échappée de coureurs ontariens, les seigneurs de ce Tour ont mis le turbo. Anthony Jaunet a décroché les trois secondes de bonification suivi de Kevin Lacombe. Le Français, 3e au classement général, venait donc de retrancher une autre seconde à l’avance de Lacombe pendant que Matt Crane,2e avant le départ, était repoussé à 11 secondes. Quelques kilomètres plus loin, même manège. Cette fois, c’était au tour de Matt Crane de récolter deux secondes alors que Jaunet en décrochait une autre. Bilan de l’opération chasse aux bonifications : Lacombe détient une avance de 9 secondes sur Crane et de 13 secondes sur Jaunet.

Par la suite, Steven Cozza (à 22 secondes de Lacombe au général) de la formation nationale américaine a tenté sa chance en vain. L’échappée du jour a alors pris le haut du pavé. Cinq coureurs, dont le Québécois Jean-Luc Pilote (Espoirs de Laval), ont caracolé en tête jusqu’au 70e km sans jamais prendre plus de 45 secondes d’avance sur le peloton principal. C’est durant cet intermède qu’est survenu l’événement marquant de cette 7e étape : une chute de plusieurs coureurs.

Matt Crane et le sprinter belge Eddy Van Ijzendoorn étaient du nombre. " J’ai voulu éviter des trous et je me suis un peu tassé ", a reconnu Kevin Lacombe. Matt Crane qui était dans sa roue est passé par-dessus son vélo. Van Ijzzendoom a chuté lourdement au sol. Une quinzaine de coureurs ont été impliqués dans cette chute. Le Belge n’est pas reparti et Crane est revenu sur le peloton une trentaine de kilomètres plus loin grâce à l’aide de deux coéquipiers. Quant à Jaunet, il a voilé sa roue arrière et son dérailleur a subi quelques dommages. " J’ai fait tout le petit circuit du centre-ville sur la 52 X 14. Je n’avais plus de jambes à la fin ", a conclu le plus sérieux adversaire de Kevin Lacombe.

Au sprint final, après une tentative en solo de Marsh Cooper de la Colombie-Britannique, le scénario des derniers jours s’est répété. Dans la p’tite bosse à 1 km de la fin, le Belge Jurgen Roelandts a placé une accélération. Le Français Mathieu Chiocca a suivi mais le Mexicain Jose Valdez l’a coupé. À la ligne, c’est dans cet ordre qu’ils l’ont croisée.

Kevin Lacombe semblait soulager après la conclusion de cette 7e étape. " Depuis quatre jours, on travaille très fort. Les gars étaient fatigués mais aujourd’hui on a beaucoup mieux géré nos affaires. Ça s’est déroulé comme on le voulait. "

Demain, dernière étape au centre-ville de Val-d’Or. Un critérium de 71 km où l’on devra surveiller attentivement le travail de l’équipe française, la seule qui, à notre avis, pourrait causer des problèmes au grand Lacombe. Une chose est sûre, on ne risque pas d’entendre la Sûreté du Québec annoncer à Radio-Tour qu’il y a deux orignaux sur le bord de la route qu’empruntent les cyclistes comme ce fut le cas aujourd’hui.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net