21 juillet 2003

L'équipe du Québec part en trombe

Pierre Hamel

L’équipe du Québec a frappé fort lors de la première étape du Tour de l’Abitibi. Menée par Kevin Lacombe, elle a remporté le contre-la-montre par équipe devant les Américains de Hot Tubes et les Hollandais (Rabobank).

Val-d’Or. Le contre-la-montre par équipe disputé ce matin entre Val-Senneville et Val d’Or a donné le ton à cette 35e édition du Tour de l’Abitibi. La victoire de l’équipe du Québec devant les Amerloques de la formation Hot Tubes et les Hollandais du grand favori Kai Reus place leur leader, Kevin Lacombe en très bonne position dès le début du Tour.

" M’entendais-tu quand je criais ? " lance le grand Lacombe à son coéquipier Charly Vives, porteur du maillot brun à l’issue de cette première étape. Lacombe, le plus fort de l’équipe dans ce genre d’exercice spécialisé, en avait énormément sous la pédale aujourd’hui. Il a pris des relais un peu plus longs que les autres au cours de cette courte étape (17,4 km) et à 3 km de la fin, il a accompli la majeure partie du travail. À son entraîneure, Natacha Tremblay, il a confié le plus sérieusement du monde qu’il s’est demandé ce qu’il faisait en tête dans l’une des dernières montées… N’empêche, ses coéquipiers ont aussi travaillé dur pour assurer à l’équipe du Québec cette première victoire d’étape.

En attendant l’arrivée des Hollandais, leurs plus sérieux rivaux, et les Américains de la formation Hot Tubes, les jeunes de l’équipe du Québec supputaient leurs chances pour la victoire finale. À chaque fois qu’une formation franchissait la ligne d’arrivée, ils écoutaient l’annonceur-maison donner leur temps final. Et à chaque fois, ils répétaient : " Hey, on est pas mal bon ". Jusqu’à ce que Kevin Lacombe lâche, imperturbable, " Hey, les gars, on n’est pas si poches que ça ! "

Au classement général, les meilleurs se retrouvent tous à moins d’une vingtaine de secondes du leader. Kai Reus, deuxième au classement général de la Coupe du monde juniors, est à 8 secondes de Vives tandis que les Américains Jesse Anthony et Zak Grabowski, respectivement 4e et 8e au classement général l’an dernier ont perdu quatre petites secondes aujourd’hui.

Ce soir, la 2e étape, un critérium de 55 km au centre-ville de Val-d’Or, risque d’être un véritable feu d’artifice. L’équipe du Québec va chercher à protéger son maillot de leader mais la meute de poursuivants - le peloton compte 170 coureurs – ne lâchera pas le morceau si rapidement.


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net