12 octobre 2003

Geneviève Jeanson inapte à courir

Pierre Hamel

On l'attendait au départ de la course sur route féminine. Elle ne s'est jamais présentée. Chronologie d'une longue journée.

7h00
Les vampires (c’est ainsi qu’on surnomme dans le milieu l’équipe de la Commission Sécurité et Conditions du Sport) débarquent à l’hôtel de l’équipe canadienne à Jordan. Au même moment, deux autres escadrons de cette Commission se pointent chez les formations des Pays-Bas et de l’Allemagne.

Entre 7h30 et 8h30
Ils procèdent à 14 contrôles sanguins. Pour l’équipe canadienne, les heureuses élues sont : Geneviève Jeanson, Lyne Bessette, Amy Moore et Manon Jutras.

10h00
On convoque Geneviève Jeanson à l’hôtel Royal Connaught (Howard Johnson) au 112 King Street East, au centre-ville de Hamilton. La première prise de sang a révélé un taux d’hématocrite supérieur à la limite permise (47% chez les femmes, 50% chez les hommes).

10h30
On offre à Geneviève Jeanson la possibilité de procéder à une contre-expertise. Elle accepte.

10h45
Le résultat de cette deuxième prise de sang confirme le premier. Geneviève Jeanson a un taux d’hématocrite supérieur à la limite permise. On procède alors à un test d’urine. Cet échantillon sera envoyé à un laboratoire accrédité de Lausanne en Suisse (l’un des meilleurs selon le docteur Christiane Ayotte l’experte canadienne en ce domaine). Dès sa réception, les experts de ce laboratoire vont procéder à des analyses plus poussées. Les résultats ne seront pas connus avant quatre jours.

11h00
Yvan Waddell est dans le lobby de l’hôtel avec Geneviève Jeanson. Il l’accompagne jusqu’à l’arrivée de André Aubut (son entraîneur) et de Daniel Larouche (responsable des relations publiques pour l’équipe RONA).

Vers 11h15
La nouvelle tombe. Le communiqué de presse émis par l’inspecteur médical de l’Union cycliste internationale, le docteur Marc Vandevyvere (Belgique), confirme que Geneviève Jeanson est déclarée inapte à courir. Selon le règlement de l’UCI, elle est donc sur la touche pour les 15 prochains jours en raison de problèmes de santé (c’est la formule utilisée par les responsables de l’Union cycliste internationale).

Vers 11h30
Yvan Waddell réagit officiellement devant le « box » de l’équipe canadienne. « Je suis en état de choc. J’étais avec Geneviève Jeanson à l’hôtel Royal Connaught. Elle est totalement défaite. »

Un peu plus tard
On apprend d’une source digne de foi que le résultat du test sanguin dépasse largement la limite permise.

16h30
Au cours d’un mini-scrum, après l’arrivée de sa course sur route, Lyne Bessette émet un commentaire très sévère à l’endroit de Geneviève Jeanson. « Quand il y a quelqu’un qui fait quelque chose de pas correct, il faut qu’il soit puni. On attendait de savoir quand ça allait sortir et c’est sorti aujourd’hui. »

17h00
On assiste à une conférence de presse à la salle des médias. Le président de l’Association cycliste canadienne, Bill Kinash, lit une texte qui confirme tout ce qu’on sait déjà. Il précise encore une fois que ce n’est pas un test positif et que Geneviève Jeanson a été jugée inapte à courir pour les 15 prochains jours. Il est accompagné de Yvan Waddell et de l’entraîneur de l’équipe nationale, Yuri Kashirin. Geneviève Jeanson est assise à leurs côtés.

« Depuis ce matin, je suis en état de choc. Je suis extrêmement déçue et triste de n’avoir pu participer à l’effort de l’équipe canadienne. Ma tête est gelée, explique calmement l’athlète de Lachine. C’est la première fois que je passe un test sanguin en compétition. »

Un peu plus tard, à un journaliste qui lui demande d’expliquer ce taux anormalement élevé de globules rouges dans son sang, elle explique que, depuis 1998, elle utilise régulièrement une tente qui simule les effets d’un séjour en altitude. « C’est peut-être l’une des raisons. » Enfin, à la question « Pouvez-vous nous dire le résultat du test de ce matin ? », elle rétorque : « Le résultat est confidentiel. »


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par SVP

Guy Maguire, webmestre, info@veloptimum.net
Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive

veloptimum.net