25 janvier 2011

Vélodrome Queen’s Park, Verdun 1899

Guy Billard

Il est quand même extraordinaire qu'il y ait eu un vélodrome construit à Verdun à la fin du 19e siècle qui pouvait accueillir 8000 et même 12,000 spectateurs selon certains chroniqueurs, alors que Verdun ne comptait qu'environ 2000 habitants. Évidemment, la participation des spectateurs de Montréal et des environs était nécessaire pour rentabiliser ce projet. C'est en majeur parti dû au dynamisme de Ucal Henri Dandurand que ce projet a été réalisé avec la participation de ses partenaires incluant A.B. Rattray.

C'est grâce à ce vélodrome moderne et rapide si M. Dandurand a pu attirer le "World's Meet" en août 1899, les courses de bicycle internationales. Toutefois, il n'a pas encore été déterminé l'endroit exact où se trouvaient la piste de course, l'estrade et autres bâtisses du complexe. L’auteur de ce texte, Guy Billard, a donc fait des recherches dans les Archives de la rue Viger et de la rue Holt. C'est finalement dans le journal «La Patrie» retracé à la BANQ que l’historien a fait des découvertes. Celui-ci a examiné minutieusement les photos et les illustrations dans les archives de la Société d’Histoire et de Généalogie de Verdun (SHGV) afin de réaliser un montage avec une illustration du lieu.

Premièrement, si on regarde les photos et les illustrations du Club du Queen's Park, on constate qu'il y a une clôture derrière la bâtisse, qui sans doute entourait le vélodrome; on sait que cette bâtisse faisait aussi partie du complexe. C'est connu que le Club du Queen's Park était situé au coin des rues Rielle et Lower Lachine Road (Boul. LaSalle). En conclusion, le vélodrome était situé dans le quadrilatère des rues Wellington, Rielle, Lower Lachine Road et Gordon. C'est dans cette bâtisse qu'a eu lieu la première messe de la paroisse Notre-Dame-des-Sept-Douleurs transformée en chapelle provisoire, le 17 septembre 1899.

Reste maintenant à savoir ou était localisée l'estrade. En examinant les photos et les illustrations, on peut voir une structure qui semble être l'estrade, et qui la situerait du côté de la rue Rielle, tel qu'il est montré sur l’illustration.

En ce qui concerne l'entrée principale, elle se trouvait possiblement sur la rue Wellington, ce qui n'est que pure spéculation. On sait aussi que le premier tramway à Montréal était le «Rocket», et que la fin du circuit du tramway Ontario/Wellington à Verdun à cette époque, contournait le vélodrome.

Histoire du Wor's Meet
L'Association Cycliste Internationale tenait une réunion annuelle afin de nommer une ville pour la tenue de la compétition du «World's Meet», l'année suivante. Des tournois internationaux eurent lieu à Chicago en 1893 lors de l'Exposition universelle mais depuis cette date les tournois spécifiques ont toujours eu lieu en Europe.

En 1897 cependant, la Canadian Wheelman Association décida d'envoyer à la convention, tenue à Glasgow cette année là, une délégation chargée de présenter une requête demandant que le Canada soit choisi pour être le siège de la convention de 1898. Cette démarche fut infructueuse, car les Autrichiens sont sortis vainqueurs, Vienne fut choisie.

L'assemblée promit cependant à la délégation que si le Canada était représenté an tournoi de Vienne, il serait choisi pour être le site de la convention de 1899. En 1898, à la convention de l'Association canadienne des cyclistes à Toronto, la lutte se réduisit entre Montréal et Toronto. Grâce au travail acharné de M. A.B. Rattray, Chef Consul du district de Montréal et de M. U.V. Dandurand et des directeurs du «Queen's Park», Verdun a triomphé.

Il y a eu ensuite le Club de Montréal, le plus important et le plus vieux club de la ville qui par jalousie se mit à nuire aux organisateurs verdunois. Ses membres dépités de s'être fait devancer par les autres clubs qui avaient pris l'initiative de l'organisation du carnaval ont cherché à dénigrer l'affaire dès le commencement. Ils ont même travaillé pour que Toronto l'emporte.

Les promoteurs de plusieurs pays ont finalement accepté de tenir les premiers championnats internationaux de cyclisme à Montréal, au Queen's Park. Plus de 100 cyclistes provenant de sept pays (États Unis, Écosse, Australie, Afrique du Sud, Angleterre, France, Canada) participent à ce Carnaval Universel du cyclisme (World's Meet). C'est le Major (Marshall) Taylor, un coureur noir américain, qui remporte le championnat. Il est le deuxième noir américain, après le boxeur Jack Johnson, à être consacré champion du monde.

Il est intéressant de noter que «La Machine Infernale», une bicyclette munie d'un moteur à essence, a fait son apparition à ce moment-là. Deux hommes devaient l’enfourcher pour la conduire. C'était le début de la motocyclette qui portait aussi les noms de: Moteur Tandem, Tandem à moteur, Bicycle moteur, Tricycle moteur, Motocycle simple, Motocycle, Machine à moteur, Vélomoteur et Motomoteur.

La Compagnie «Les Scieries Préfontaine et Shearer» ont utilisé 95,000 pieds carrés de pin blanc pour la construction de la piste et l'estrade qui devait originalement contenir 6200 spectateurs et avoir 686 pieds de long. Étant donné le surplus d'espace, l’estrade a été allongée pour accommoder plus de 8000 spectateurs. C'est sans doute la section sans toit qui a été allongée. L'estrade devait aussi contenir une vingtaine de loges. Le coût de la construction devait être de $35,000 à $50,000. Il est à noter qu’initialement le complexe devait être doté d’une piste de course de chevaux à l'extérieur et autour de la piste de cyclisme. Ce projet n'a pas été retenu car aucune course de chevaux n'est mentionnée dans les articles de La Patrie de l'époque: «Cent trente deux (132) cyclistes ont participé aux compétitions, dont 91 amateurs et 41 professionnels. Spécifications de la piste: 1/3 de mille, 22 pieds de large aux endroits les plus étroits, 28 pieds et quelques pouces de large aux détours, 7 pieds d'inclinaison (La Patrie 5 août 1899) .

Il est aussi mentionné que le vélodrome était éclairé par des lumières électriques, ce qui était une nouveauté à cette époque.

Lors d’une mascarade organisée à Montréal, plusieurs clubs de cyclistes de Montréal ont participé, dont Le Club de Montréal, Le Club Temple, Le Club Voltigeur, Le Club YMCA, Le Club Montagnard, Le Club Annex et Le Club Primrose.

Également, lors d’une croisière à bord du vapeur «Le cultivateur», plusieurs clubs étaient au rendez-vous sans compter la présence de l'orchestre Ratto. Un grand banquet à l'Hôtel Windsor a clôturé ce carnaval.

Dates à retenir
25 Avril 1898: Début de la construction du vélodrome du Queen's Park
11 Mai 1898: Voyage de A.B Rattray, le consul de district de Montréal à Ottawa, afin d'interviewer le président Beament de la C.W.A et faire valoir nos droits. Il avait avec lui les plans et devis de la magnifique piste "Queen's Park" que J. Ashinger est en train de terminer à Verdun.
17 Mai 1898: Finition des travaux du vélodrome.
24 Mai 1898: Inauguraton du Vélodrome. Fête de la Reine Victoria. La fanfare joue «God Save the Queen» et «La Marseillaise».
27 Mai 1899: Samedi, Premières courses de la saison.
7 Juin 1899: Mercredi, Le Club bicycliste «Le Montagnard» inaugure leur nouvelle salle dans la bâtisse du Club Queen's Park.
28 Juillet 1899: Pose de la pierre-angulaire de l'église Belcher Anglican Church à côté du vélodrome. Première église à être construite à Verdun.
29 Juillet 1899: Publicité dans La Patrie: $3000 en argent pour les professionnels. Sièges réservés .50 et .75 cents, loges (6 places) $6.00.
7 au 12 août 1899: COMPÉTITIONS DU WORLD'S MEET.
13 Avril 1901: (La Patrie) L'Association de la Pointe St-Charles est maintenant propriétaire du Vélodrome.
27 Juin 1901: (La Patrie): Depuis que Mr Dandurand a cédé à l'Association Athlétique de la Pointe Saint-Charles son magnifique terrain, il n’y a presque pas eu de courses de vélo.

Conclusion
Les courses de vélo étaient très populaires à cette époque mais il y a eu une diminution de l'intérêt pour ce sport après la tenue du «World's Meet». Pourtant, les amateurs prédisaient le contraire.

La maison de U.H. Dandurand «Les Quatres Vents» sur Lower Lachine Road (Boul. LaSalle) a été détruite par le feu à la fin de 1901. Dandurand a alors quitté Verdun pour s’installer dans son autre maison sur le boulevard Dorchester. Il a aussi démissionné de son poste de conseiller à la Ville de Verdun étant donné qu'il ne demeurait plus à Verdun.

M. Dandurand avait cédé le vélodrome Queen's Park à l'Association Athlétique de Pointe St-Charles en 1901, donc les liens avec Verdun avaient été coupés quoiqu'il devait encore avoir des intérêts immobiliers. Il y a aucune mention de courses de bicycle en 1902 au vélodrome dans le journal La Patrie. On peut donc conclure que la piste a été démolie car elle n'avait pas de toit et elle était sujette aux intempéries et aux inondations. Toutefois, il semble que l'estrade ait été gardée pour quelques années encore pour accueillir d'autres activités. D'autres recherches seront nécessaire pour révéler les autres secrets du fameux vélodrome du Queen's Park.

Guy Billard
Société d'Histoire et de Généalogie de Verdun
Sources: Archives SHGV - Journal La Patrie (BANQ)


nouvelles achat & entretien rouler au Québec hors Québec sécurité course cyclos montagne industrie quoi d'autre ?

Page mise en ligne par

Consultez notre ENCYCLOPÉDIE sportive
également susceptible de vous intéresser :

veloptimum.net